Coquilles, la websérie

2.jpg

Vous le savez : je n’ai pas la télé… mais je compense avec les ressources du Web. Et dans les séries « à découvrir d’urgence », je voulais vous présenter COQUILLES… l’histoire de 2 escargots qui se donnent pour mission de repeupler la Terre. Si ! Lire la suite

10 ans sans télé : récit et mini-guide de survie

Une nouvelle page blanche et pas mal de sujets possibles qui se bousculent en ce moment dans ma tête. Comme je vous le disais dans le post précèdent, je ne sais jamais trop comment un billet se finira. C’est ce que j’aime le plus dans l’écriture, cette folle aventure des mots. Je ne déroge pas la règle. Let’s go !

J’ai envie de vous parler d’une expérience double : celle de ne plus avoir la télé depuis 10 ans, qui elle-même me conduit à passer des heures sur YouTube.

Youtube, tout le monde connaît mais qu’est-ce qu’on y cherche ? Et qu’est-ce qu’on y trouve ? J’ai eu récemment une petite réflexion intérieure sur le sujet, et je voulais la partager avec vous.

A 3 ans près j’ai 40  ans (... si ! J’te jure ! Oui… je sais… On m’le dit tout le temps…). Donc pas une « Webnative » (née avec le Web), vous en conviendrez. Une vraie « Télénative » (une enfant de la TV, quoi ! ). J’en ai bouffé tant et plus, comme on se goinfre de cuillères entières de Nutella : jusqu’à l’écoeurement. J’ai été fan de Dorothée, des Musclés, des Filles d’A côté. Je pleurais quand je manquais un épisode des Cités d’Or (oui mais j’avais Conservatoire le mercredi ! Je me souviens qu’assise sur ma chaise en bois à l’orchestre, mon hautbois en bouche, je pensais à cet épisode que j’étais en train de louper et dont mes copines parleraient le lendemain à la récré). #Lavieestmocheparfois. Oui, toi aussi tu as vécu ça avec Goldorak, Albator ou Ulysse 31 ? Hein ? Avoue !

10 ans sans télé

J’ai adoré 21 Jump Street (et vu ma soeur coller ce poster de Johnny en perfecto au dessus de son lit, une légère virgule en cheveux sur le front). #Dontcrybaby

J’ai suivi tous les épisodes de Dawnson et de Hartley Coeurs à Vif (et craqué sur Drazic, of course, que j’ai croisé « de loin » à une fête en Australie des années plus tard. #Joelaclasse

J’ai consacré tous les jeudis soirs de ma vie pendant 3 ans à Ally Mc Beal (et cette saison 4 avec Robert Downey Jr). Puis je me suis achetée un magnétoscope (futée avec tout ça) ^-^ pour ne pas griller complètement le semblant de vie sociale que je commençais à avoir à Paris.

Puis… puis… puis… je n’ai plus jamais eu la télé. Si. Comme ça. Un claquement de doigts ? Non, plutôt par la force des choses. Je partais pour 1 an en voyage, un sac de 18 kilos sur le dos. Mes meubles dispersés aux 4 vents, la télé avec. Je suis finalement rentrée à Paris 18 mois plus tard et l’envie de télé m’avait quittée. Ah ! Mais pourquoi ?

J’avais changé. Et elle aussi. Lire la suite

L’instant musical #1 en mots et en vidéos

Non… Je ne me résous pas à débuter cette rubrique musicale ♩ ♬ ♭ ♪ ♫ ♮sans vous faire part d’une pensée réflexion que j’ai eue il y a quelques jours quand je suis allée voir le concert de Fauve aux Fêtes de la Francophonie à Namur.

Fauve ? Vous connaissez sûrement. Fauve, c’est un collectif pas vraiment comme les autres avec pour ambition de ne surtout pas rentrer dans une case.  Des mots aiguisés avec finesse, une musique entêtante et enivrante. Fauve, ce n’est ni du rap, ni du slam, ni de la pop : c’est un nouveau genre, le genre vraiment nouveau pour moi (qui aime la pop, le rock et la folk). Les mots aux secours des maux balancés à la figure du monde avec frénésie. Un trop plein d’énergie teinté de colère, de rage et d’espoir, des textes parfois crus, mais tellement réels, où chacun d’entre nous pourra s’identifier. Fauve c’est torturé et ça fonctionne, c’est la jeunesse d’aujourd’hui sans demie mesure (quoi j’ai presque 2×20 ans ?!), sans délicatesse mais traduisant un mal être. Sur fond de guitare, percussions, basse et clavier, les mots débités à toute allure glisse avec une aisance presque indescriptible. Bref, grosse fan ! Lire la suite

Les 5 vidéos de la semaine

Je regarde et suis (du verbe  « suivre ») de plus en plus de Youtubeurs/euses. Beauté, déco, DYI, cuisine, photoshop, humour (c’est important de rire)… Tout y passe ! J’apprécie tellement de les regarder pour à chaque fois apprendre quelque chose (bis – ou rire) que j’en viens à me demander si je ne vais pas m’y mettre… aussi… un jour (prétentieuse, va !). Parce que l’exercice du montage pourrait me plaire, je pense (et que si c’est le cas je vais bien pouvoir trouver un MOOC français, canadien ou américain pour me mettre sur des bons rails). J’ai jusqu’ici uniquement manipulé et composé de l’image. Mais là… avec le mouvement… On passe dans un tout autre univers !

Du coup… pour ne pas rester sur un « Un jour peut-être », j’ai ouvert IMovie sur mon Mac Book, et zouh… Je me suis lancée !

Attention, c’est du BRUT, c’est du freestyle, c’est du débutant, du jour 1… Lire la suite