Brèves de métro

6.png

Paris. Je trainais mes sacs d’un métro à l’autre pour rejoindre mon joli point de chute du 15ème. Moi qui ne prends jamais les transports en commun à Bruxelles, trop mal habitée à dégainer mes clés de voiture à chaque fois qu’il y a un déplacement à opérer, j’avoue réapprécier de zoner dans les wagons, observatrice de cette faune urbaine et souterraine. Il faut dire que comme je passe  maximum une petite journée par mois dans la belle capitale, pas le temps de subir les agressions répétées de cette foule compacte agglutinée dans les rames ; là je prends mon temps, évitant les heures de pointe, et j’observe.  C’est un peu mon café en terrasse d’avant… le soleil, le Perrier tranche et le Elle en moins. De ces observations sont nées ces brêves de métro… Lire la suite

Un nuage dans le miroir

Le mystère est entier. Le titre ne dévoile pas grand chose. Mais sur quoi va-t’elle bien pouvoir racuspoter en ce vendredi veille de vacances belges ? Et bien… sur un nouveau moyen de rentrer en contact avec vous,  que j’ai expérimenté hier soir. Depuis une semaine, la page Facebook de Do Not Racuspote vit à l’heure d’un deuxième concours. A la clé, une création « maison » que nous faisons à quatre mains avec N.

Nuage Do Not Racuspote (création originale)

Nuage Do Not Racuspote (création originale)

Je suis en sorte la « directrice artistique » (rajoutez 15 guillemets), choisissant le design du projet (un nuage, une guitare, un train, un éléphant, un ballon… que sais-je encore), et montant la structure, le tout en fil de fer. Lui, est la petite main habile, formant les lettres avec une minutie incroyable. Oui « Lui « , car N. ..est un homme ! Et c’est le mien. 😉

Il n’est pas particulièrement adepte des bricolages créatifs, mais un jour où nous étions en mal d’idées pour un cadeau de naissance (bisou ma Caro), je lui avais soumis le projet de ce nuage et spontanément nous nous étions mis à la conceptualisation et à la réalisation ensemble. Depuis, je le sollicite dans la plupart des cas. Ces créations ont la triple particularité d’être originales, uniques et faites avec beaucoup d’amour. Et créer à 2, c’est toujours mieux ! #viventlesrimes.

Après une semaine de concours, 18 participants se sont prêtés au jeu et ont laissé en commentaire le prénom qu’ils souhaitaient voir flotter dans ce nuage et une estimation du  nombre de châtaignes que nous avions ramassées le dimanche précédent dans la forêt (les questions subsidiaires sont souvent assez basiques. Je n’ai pas failli à la règle). Hier soir était le grand soir ! Je devais annoncer le nom du gagnant ou de la gagnante. Et comme je n’aime pas faire les choses simplement, j’avais envie de faire participer Lil’G. (car c’est lui… l’idée des châtaignes !). Prise par le temps, je me suis résolue à faire une petite vidéo. C’était une première. Un exercice pas si anodin que ça, et qui renvoie à l’épineuse question de l’image de soi au sens propre comme au figuré. Lire la suite