Adieu Michael…

Il serait de bon ton de faire un petit article bien senti sur la mort du Roi de la Pop (même si j'aimais bien aussi les Drôles de Dames).
Aujourd'hui,
– la Musique est en deuil,
– On enterre les années 80,
– la société afro-américaine pleure celui qui a su s'imposer dans un monde social… et sonore de blancs,
– la Dance vient perdre son Amstrong,
– les grandes Causes humanitaires son mécène.

Mais Mickael J. a su faire le meilleur comme inspirer le pire. Alors ?
Alors, si l'on devait éditer une monnaie à son effigie (peut-être d'ailleurs qu'il en avait une dans son pays… là-bas à Neverland), on la laisserait reposer sur sa meilleure face, la face A de l'album de sa vie, celle dont on a envie que nos enfants souviennent.

Ciao l'artiste ! Va rejoindre les autres étoiles, qui avant toi, avaient illuminé de leur génie le ciel de la MUSIQUE

Publicités