De leur côté… tout à l’air prêt…

Visite de la maternité ce matin avec mon homme. Objectif : s'assurer que de leur côté tout est en place… Parce que NOUS ON EST AU TOP (umhhhhumhhhh).
Après avoir checké un par un tous les instruments, on en est venus à la conclusion qu'après tout… c'était leur métier de mettre des bébés au monde !
Donc on est rentrés à la maison sereins. Nicolas n'a retenu que la dernière phrase de la nurse que je vous ressers : "Don't worries, the baby may arrive 2 weeks before or 2 weeks after the date". Et magie du cinéma oblige (ben oui… c'est Cannes), il n'a fixé dans sa mémoire que la seconde partie.
Donc pour lui, Minipouss devrait pousser son premier cri… vers… la mi-décembre… et non le 10 juin comme prévu.
Attendrissante pensée d'un futur père qui commence à prendre conscience que ça peut arriver à tout moment (ce qui est pas juste, le golf de Rauma vient seulement de réouvrir !). HIhihihihihi.

Pendant ce temps là à Vera Cruz… la future mère pense à sa couture sur le feu… Et comme ça gigote en elle toujours autant… elle pense à faire UNE GIGOTEUSE assortie au tour de lit… qui va finir par lui plaire avec le temps.
Le tissu est découpé, les motifs photoshopisés… maintenant faut attendre lundi pour coudre tout ça avec C.

Dans la lancée, 2ème atelier "sac" hier. Une production un peu laborieuse… mais heureuse. Les nouvelles initiées sont reparties avec un sac presque fini… là était l'essentiel. Le mien est KOUAZI fini. Je prends un peu d'avance pour les futurs anniversaires.

Allez pour vos oreilles, cette douce balade de Olle Nyman (qui sera aux Vieilles Charrues cet été).
NDLR : Comme son nom l'évoque.. (ou pas) Môôôôsieur is from Sweden ! Donc un artiste de plus à mettre dans la musicothèque scandinave que je partage avec vous depuis quelques mois.

#123 Olle Nyman – The tower

Les aiguilles qui se révoltent… et les nerfs en pelote !

Galvanisée par l'accouchement de Maurice (je me prépare), je jubilais à l'idée de démarrer de nouveaux projets : "Ralph Le Renne", des petits gilets de berger, sans oublier mes tricotages (chaussons, bonnet, brassière).
C'était sans compter sur la fourberie des matières premières nécessaires à la réalisation de tout cela.

Après un rapide tour (30 minutes) à la boutique de tissus, je reviens ravie, avec dans ma musette une moumoute façon mouton "pas piquée des hannetons" comme on dit, une toile de jute pour Ralphy et deux trois autres précieuses bricoles.
Arrivée à la maison, je sors la moumoute un peu cracra pour la passer rapidos à la machine… quand là… horreur et damnation… la toile de jute a disparu… GONE !
Nooooooooooooooooooooooooo !!!! Plizzzzzzzzzz !!!! Paaaaaaaas la toiiiiile de juuuuuute !!!! (bon là j'en fais des caisses).
Okkkkkkayyy… pas grâve… même pas mal… je peux commencer autre chose de toute façon…
Si la couture se rebelle, une solution le tricot !

Je sors mes nouvelles pelotes, checke mes aiguilles, sort le livre des Intemporels et je vérifie que je peux bien faire la paire qui me fait de l'oeil depuis quelques temps. Damnation again… pas les bonnes aiguilles en magasin. Tant pis, je ne flanche pas, je change de modèle. Des "babies Mary Jane"… après tout un bébé au début c'est "mixte" pour les fringues.
Let's go, à nous les petons au chaud !!!
Il m'aura fallu 12 heures montre en main pour les faire ! Comment des choses aussi petites et mignonnes peuvent faire tourner en bourrique des tricoteuses en herbe pleine de bonne volonté. Commmmmeeeennnnt ???
J'ai redéfait au moins 15 fois l'ouvrage, regardé tout ce qui se fait en vidéo sur le sujet, épluché les sites de démo en français, anglais, espagnol, russe et ouzbek  ! Et c'est épuisée que je me suis couchée hier à 1h heure du mat avec… 2 pieds gauche. Grrrrrrrrrr !!!!

Mais pour ma consolation, quelques filles et ma personne avons participé au premier "atelier couture Tilda" pour créer un sac d'été. J'arrive la première. La vendeuse mais néanmoins prof s'approche avec une drôle de tête. "Hello, welcome, You come for the lesson… Listen, I'm very sorry but I realized this morning  we don't have any hanses (les hanses) for the bag left… I'm reallllllly sorrrryyyy". Ben oui, moi aussi.
Pas grâve, on est là on reste. On le commence et la semaine prochaine on mettra les hanses !
Même là, la machine à coudre prêtée s'est déchaînée sous mes doigts. Une bonne heure pour 4 coutures droites… avec un fil qui se cassait toutes les 5 minutes. La prof m'a pris pour la débutante que je suis et s'est même permise de se moquer de moi (mais ça faisait du bien de voir que le finlandois est bourré d'humour) !!!
Mais comme les tissus étaient magnifiques, le résultat est… LOVELY ! J'adooooore !

Whatever j'ai des idées encore et encore plein la tête… et ça même les éléments les plus déchaînés ne pourront pas me les enlever.
Un jour, bientôt je me lancerai "en vrai" et j'en ferai une activité… ONE DAY… I HAVE PLENTY OF TIME !