Du français dans le texte

Copy of Post blog #2-14.pngHier, Jérôme Colin me laissait entrer sans frapper dans son émission de radio, tout en me permettant de rester confortablement assise dans ma voiture. France Brel, fille de son célébrissime père, faisait la promotion de deux ouvrages majeurs récemment publiés Jacques Brel – Chanteur et Jacques Brel – Auteur. Elle s’amusait à nous raconter le processus créatif de son père, quand il façonnait ses vers dans son français si particulier, hérité d’un français-flamand. Et Jacques, quand il avait passé sa journée à faire rouler les rimes sous la langue, il avait mal aux mollets. Oui, aux mollets ! L’auteur avait hérité par ses origines flamandes de ce goût de l’effort dans le travail. Alors pour travailler le mot, le mot en mouvement, le mot à chanter sur scène, il écrivait debout. Le mot devait en quelque sorte pouvoir coller à son corps. Je trouve ça tout simplement fascinant. Je crois que si je pouvais avoir une autre vie, j’aimerais écrire des textes de chansons. Et ne me dites pas : « vas-y, Laura ! Lance-toi ! » car je vous répondrais que j’ai déjà une liste de métiers longue comme le bras à explorer… pour une seule vie. Lire la suite

Publicités

Brèves de métro

6.png

Paris. Je trainais mes sacs d’un métro à l’autre pour rejoindre mon joli point de chute du 15ème. Moi qui ne prends jamais les transports en commun à Bruxelles, trop mal habitée à dégainer mes clés de voiture à chaque fois qu’il y a un déplacement à opérer, j’avoue réapprécier de zoner dans les wagons, observatrice de cette faune urbaine et souterraine. Il faut dire que comme je passe  maximum une petite journée par mois dans la belle capitale, pas le temps de subir les agressions répétées de cette foule compacte agglutinée dans les rames ; là je prends mon temps, évitant les heures de pointe, et j’observe.  C’est un peu mon café en terrasse d’avant… le soleil, le Perrier tranche et le Elle en moins. De ces observations sont nées ces brêves de métro… Lire la suite

Allons enfants

The New Marianne

Photographe et crédit: Pascal Colrat | Title: The New Marianne

J’aimerais tellement voir un jour une femme prendre les rênes de mon pays. Vraiment. Sincèrement. Vous voyez… une besogneuse. Une impliquée jusqu’au coeur. Une qui fait le boulot de 4 hommes. Une qui concilie France et pourquoi pas couches et biberons. Là, sonnerait la révolution.

Oui, je crois que le vrai renouveau, le nouveau souffle, la renaissance tant recherchée et attendue, c’est une femme qui peut l’apporter. Cette intuition profonde je l’ai depuis des années. Des années que je me rue aux urnes pour faire mon devoir de citoyenne, mais que je ne fais que des votes de raison parce que je sais qu’au final…

J’aimerais qu’une femme un jour gouverne la France, mais pour autant, n’imaginez pas un quart de seconde que Lire la suite

Adoucir Paris

Copy of Post blog #2-18.png

8h15. Sur le banc humide de l’arrêt du bus 39 que j’attends à Convention, je pose mes sacs, lourds, dans un profond soupir. Le poids des sacs y est pour beaucoup, le poids de la Capitale aussi. Cette question tourne en boucle dans ma tête «Comment font-ils ? Comment y arrivent-ils ? Comment supportent-t’ils, eux et leur grise mine, cette vie ? »

Je me suis assise sur le banc, j’avais 13 minutes à attendre ce bus 39 destination Gare du Nord. 13 minutes pour les observer et comprendre. Pour me souvenir. Lire la suite

Snapchat ? Suis-je « trop vieille » ?

snapchat-trop-vieille.jpg

Crédit photo : Sacha Goldberger

Quand N. (l’amoureux) m’a dit ce matin : « Mais Snapchat c’est comme Périscope en fait, sauf qu’à la fin… ta vidéo…elle se détruit ! ».

Là…

  1. Je suis restée comme deux ronds de flan car…(ne nous le cachons pas)… il est aux réseaux sociaux ce que Marc Zuckerberg est à la mode (en général).
  2. Moi qui m’y connais un-peu-voire-assez-bien en réseaux sociaux, je n’ai même pas pu lui fermer son clapet parce que finalement je ne connais pas Snapchat.
  3. Si ni Snapchat ni Périscope ne vous parlent : pas de panique, dites-vous qu’il y en a qui n’ont jamais connu le Minitel et la disquette #AgeDeGlace

Lire la suite

TGIF #5 : Genaro Bardy – photographe

Genaro Bardy - photographe

Genaro fut le premier à venir me parler lors de mon arrivée chez EuroRSCG en 2007, percevant sûrement que mon entrée « dans le monde des grandes agences de comm’» n’était pas sans susciter un certain stress. Très chaleureux, il a quitté son ordinateur et ses dossiers pour venir me faire faire le tour de l’open space.

Vous n’imaginez pas comme ces 15 minutes m’ont permis de me mettre en confiance. Il me questionnait sur mon parcours et mes voyages tout en me lançant des « Là c’est Greg, Laetitia, Carole, Marie, Charlie… » auxquels je répondais avec le plus d’assurance et de coolitude possible. #SalutCaBoum

Je ne pense pas qu’il s’en souvienne. Parce que c’est très naturel chez Genaro, l’envie d’aller vers les autres… Lire la suite