Bescherelle ta mère !

5.jpg

Je relis toujours 10 fois mes articles avant de les publier. C’est d’ailleurs précisément ce que je suis en train de faire… Là… Présentement. Mot après mot, j’unis les pluriels, je sauve les participes d’un désaccord, je reconditionne les conditionnels. Je traque sans relâche ces coquilles qui abîment les mots, et vous égratignent l’oeil. #CallMeMaîtreCapello

Quand j’appuie sur le bouton « Publier », croyez-moi je suis sûre de moi. Pourtant… Lire la suite

Publicités

Bref… je suis bilingue

donotracuspote plicplocOh le titre trompeur ! MENSONGE !!! Remboursé !!! C’est pour attirer du chaland ça madame ?! Hein ! #cestmoche.

Ce matin, en route pour mon examen de Néerlandais, je ne me suis pas dit : « Roh Fuck il pleut ! » comme j’aurais pu le faire encore il y a une semaine. Non. Je me suis dit « Roh Fuck… Het regent (la même chose mais en flamand). Si.

On s’en fiche ? Peut-être… Mais laissez-moi continuer et tenter de vous convaincre de ma bonne foi. Lire la suite

La fille folk que l’on ne voulait pas comparer…

Chez cette Mina Tindle (Pauline de Lassus, une jeune française d'à peine 20 ans), il y a d'abord ce timbre entier et polymorphe. Puis cette voix, qu'elle colore à chaque note. Et cette personnalité vocale à peine sortie de l'oeuf appelle malgré nous à certaines comparaisons : FEIST, Emiliana Torrini, Keren Ann, ou encore Bjork… Pourtant on a envie qu'elle reste unique, qu'elle garde  intacte pour un premier album cette belle inspiration qu'elle livre dans 4 ballades pop folks.

Voici une très belle reprise de « To Carry Many Small Things » de Daniel Johnston qui montre la force que peuvent prendre les chansons sur scène.

 

http://www.dailymotion.com/embed/video/x8m6up
Mina Tindle – To Carry Many Small Things par jonathanmandel