Snapchat ? Suis-je « trop vieille » ?

snapchat-trop-vieille.jpg

Crédit photo : Sacha Goldberger

Quand N. (l’amoureux) m’a dit ce matin : « Mais Snapchat c’est comme Périscope en fait, sauf qu’à la fin… ta vidéo…elle se détruit ! ».

Là…

  1. Je suis restée comme deux ronds de flan car…(ne nous le cachons pas)… il est aux réseaux sociaux ce que Marc Zuckerberg est à la mode (en général).
  2. Moi qui m’y connais un-peu-voire-assez-bien en réseaux sociaux, je n’ai même pas pu lui fermer son clapet parce que finalement je ne connais pas Snapchat.
  3. Si ni Snapchat ni Périscope ne vous parlent : pas de panique, dites-vous qu’il y en a qui n’ont jamais connu le Minitel et la disquette #AgeDeGlace

Lire la suite

Publicités

Pourquoi tant de j’aime

4.jpgSuite à l’installation des nouveaux Emojis sur Facebook, mais surtout suite à cet événement plus personnel (et inattendu) que fut ma première publication avec le billet « Bescherelle ta mère » en Une d’Hellocoton (#GlorioledUnJour)… m’est venue cette réflexion autour du très galvaudé « j’aime » que l’on utilise à tour de bras dans nos échanges sur les plateformes digitales.

Lire la suite

Les réseaux du coeur

Paris, l'amour plus fort que tout

Paris, l’amour plus fort que tout

Vendredi soir je me suis assoupie une petite heure dans le lit de ma fille après avoir les avoir couchés, elle et son grand frère. C’est la sonnerie de skype qui m’a réveillée. J’émerge doucement. Ca doit être N. (mon conjoint au Nigéria pour la semaine). Je rappellerai dans 2 minutes. Je sors sur la pointe de pieds de la chambre, en prenant soin de les embrasser encore une fois. Puis je m’allonge sur mon lit, comme je le fais le soir quand je suis seule, pour passer encore quelques heures sur mon ordinateur.

J’allais rappeler N.. Mon écran était resté ouvert sur Twitter…

#Alertes

#Attentats

#Paris Lire la suite

Un nuage dans le miroir

Le mystère est entier. Le titre ne dévoile pas grand chose. Mais sur quoi va-t’elle bien pouvoir racuspoter en ce vendredi veille de vacances belges ? Et bien… sur un nouveau moyen de rentrer en contact avec vous,  que j’ai expérimenté hier soir. Depuis une semaine, la page Facebook de Do Not Racuspote vit à l’heure d’un deuxième concours. A la clé, une création « maison » que nous faisons à quatre mains avec N.

Nuage Do Not Racuspote (création originale)

Nuage Do Not Racuspote (création originale)

Je suis en sorte la « directrice artistique » (rajoutez 15 guillemets), choisissant le design du projet (un nuage, une guitare, un train, un éléphant, un ballon… que sais-je encore), et montant la structure, le tout en fil de fer. Lui, est la petite main habile, formant les lettres avec une minutie incroyable. Oui « Lui « , car N. ..est un homme ! Et c’est le mien. 😉

Il n’est pas particulièrement adepte des bricolages créatifs, mais un jour où nous étions en mal d’idées pour un cadeau de naissance (bisou ma Caro), je lui avais soumis le projet de ce nuage et spontanément nous nous étions mis à la conceptualisation et à la réalisation ensemble. Depuis, je le sollicite dans la plupart des cas. Ces créations ont la triple particularité d’être originales, uniques et faites avec beaucoup d’amour. Et créer à 2, c’est toujours mieux ! #viventlesrimes.

Après une semaine de concours, 18 participants se sont prêtés au jeu et ont laissé en commentaire le prénom qu’ils souhaitaient voir flotter dans ce nuage et une estimation du  nombre de châtaignes que nous avions ramassées le dimanche précédent dans la forêt (les questions subsidiaires sont souvent assez basiques. Je n’ai pas failli à la règle). Hier soir était le grand soir ! Je devais annoncer le nom du gagnant ou de la gagnante. Et comme je n’aime pas faire les choses simplement, j’avais envie de faire participer Lil’G. (car c’est lui… l’idée des châtaignes !). Prise par le temps, je me suis résolue à faire une petite vidéo. C’était une première. Un exercice pas si anodin que ça, et qui renvoie à l’épineuse question de l’image de soi au sens propre comme au figuré. Lire la suite

L’idée du Vendredi #1- A leur hauteur…

Do not-4

Ma petite Miss D., 3 ans, adOOOOre prendre des photos avec mon téléphone. Classique me direz-vous. Vous devez avoir le même modèle d’enfant à la maison. Depuis qu’elle a 2 ans elle regarde en boucle les photos et vidéos de nos petits moments en famille immortalisés dans l’appareil (un peu sa télé portative à elle, rapport au fait que l’on ait pas de télé en vrai… mais je vous en parlerai bientôt).
Quand elle projette de prendre une photo, n’envisagez MEME pas de vous approcher pour l’aider, ou pire lui donner le moindre conseil… (« ok… bon… mais là c’est les (la) toilette(s) que tu prends en photo… ne t’approche pas trop… nop…attention… attent’… poulette, recule !… ne t’approch’.. Ahhhhh…PLOUFF… Ouiiiiinnnnnnhhhjépaféexprèèèèèè!! »). Et du haut de cette belle expérience acquise en 1 an, elle sait avec une dextérité déconcertante :

  • choisir photo ou vidéo
  • zoomer
  • prendre la photo en cliquant sur le rond rouge ou sur le côté
  • la regarder immédiatement sur le diaporama

A quand la programmation des ISO ? Je vous le demande ! Lire la suite