Camille : 3 fois OUÏ

Camille ouï Do not racuspote

Vous l’avez sûrement découverte avec Le fil, cet album intime sortie en 2005 que Camille avait tissé avec ses tripes et déroulé dans un souffle tendu, pour que ses mots fous dansent dessus. A l’époque cette direction artistique était complètement novatrice, cet album ne ressemblait à rien de ce qui se faisait en France. Gros crush pour cette artiste atypique depuis Le Sac des Filles. Tellement écouté ce fil, que j’en ai usé la trame. Tellement aimé, qu’il a soigné ma douleur et m’a permis de ne plus être assise (je suis partie voyager 2 ans portée par cette chanson #TrueStory). Tellement à mi-chemin entre le coeur et le cerveau, cet album. Depuis elle a continué son aventure au pays d’elle-même avec Music Hole, puis Ilo Veyou. Aujourd’hui elle nous livre un nouvel opus, très attendu, Ouï. Lire la suite

Publicités

Tiens, le revoilà !

tiens le revoilà

Tel un marin qui aurait pris le large trop longtemps, c’est avec une impatience non dissimulée que l’on voit revenir le soleil printanier. Je me fais ce matin l’effet d’un gros matou qui ferait bien son plein de vitamine D au chaud sur une terrasse. Oui « gros » car l’hiver a eu raison… de ma raison… Sabine Paturel  chantait « J’ai tout mangé le chocolat »… Si je devais refaire la version je rajouterais « J’ai tout mangé le chocolat, les pains au lait et les dernières papillotes des fêtes » #CallMeChocoDesGoonies Lire la suite

L’instant musical #1 en mots et en vidéos

Non… Je ne me résous pas à débuter cette rubrique musicale ♩ ♬ ♭ ♪ ♫ ♮sans vous faire part d’une pensée réflexion que j’ai eue il y a quelques jours quand je suis allée voir le concert de Fauve aux Fêtes de la Francophonie à Namur.

Fauve ? Vous connaissez sûrement. Fauve, c’est un collectif pas vraiment comme les autres avec pour ambition de ne surtout pas rentrer dans une case.  Des mots aiguisés avec finesse, une musique entêtante et enivrante. Fauve, ce n’est ni du rap, ni du slam, ni de la pop : c’est un nouveau genre, le genre vraiment nouveau pour moi (qui aime la pop, le rock et la folk). Les mots aux secours des maux balancés à la figure du monde avec frénésie. Un trop plein d’énergie teinté de colère, de rage et d’espoir, des textes parfois crus, mais tellement réels, où chacun d’entre nous pourra s’identifier. Fauve c’est torturé et ça fonctionne, c’est la jeunesse d’aujourd’hui sans demie mesure (quoi j’ai presque 2×20 ans ?!), sans délicatesse mais traduisant un mal être. Sur fond de guitare, percussions, basse et clavier, les mots débités à toute allure glisse avec une aisance presque indescriptible. Bref, grosse fan ! Lire la suite