Happy …

Happy 4 mois mon tout petit !

 

Mais revenons à nos moutons…

… Ou plutôt à mon petit agneau qui grandit… Grandit… GRANdit… GRANDIT !
Lil'G, qui n'en finit pas d'exploser toutes les courbes de croissance… et par la même occasion ses pyjamas en taille 6 mois, sa nacelle et ses gigoteuses (NDLR : nom ridicule pour un vêtement qui empêche de gigoter) fait se poser bien des questions à ses parents !

Moi : " Je te dis qu'il touche au bout de sa nacelle !
Lui :- Déjà ! Mais tu m'avais dit qu'il la garderait tout l'hiver pour être bien protégé !?!
Moi : – … Oui… ben… POUR MOI AUSSI C'EST LE PREMIER !!!!!!!!

Donc byebye ma belle nacelle – petit lit roulant face à maman – et bonjour poussette de grand ! "Le futur est désormais devant toi mon chéri ! "
Mais avec l'arrivée du froid, il ne suffit pas d'installer le siège. Oh non ! Trop simple… et surtout pas assez chaud ! Il faut alors : tapisser le fond d'une peau de mouton, fixer une chancelière (mini sac de couchage rembourré en polaire) et équiper bébé d'une combinaison intégrale en matière technique ! Bref avec tout ça si Lil'G attrappe un rhum… C'est qu'il sera allé serrer toutes les mains du pays !

Une fois cette première étape passée, arrive les questions existentielles sur la DIVERSIFICATION ! Quel mot ! Cela correspond au moment où votre jeune pousse commence à vous recracher sa première purée de carottes au visage 😉
Quoi lui donner ? En quelle quantité ? Quand ? Vous épluchez les forums en quête de réponses. Certains disent 6 mois, d'autres spécialistes 4… Et vous dans tout ça… Comme d'habitude vous nagez dans une surenchère d'informations contradictoires avec comme seul garde-fou cette phrase mythique : "fais comme tu le sens… Suis ton instinct de mère". Oui mais j'ai jamais eu le sens de l'orientation !

Moi : T'en dis quoi toi ?
Mon instinct : biiiiin, ils te disent quoi les pros
Moi : …

Heureusement les copines sont là !

Et vous, vous avez fait comment ?

Si je vous dis 118…

Certains me répondront 218 ! hihihi !
Mais ce n'est pas des 2 crétins tout en mini-short et en bandeau dont je voulais vous parler mais plutôt de ce 118ème jour… Ce premier jour de ma vie de "maman d'un bébé qui fait ses nuits". Certes, plus ou moins… rien d'absolu encore… mais on y vient ! Et quand arrive ce fameux matin où vous vous rendez compte que vous ne vous êtes pas levée de la nuit…
D'abord un sourire de contentement se glisse sur vos lèvres (ahhhhh que c'est bon de dormir !) puis… Ohhh non, la panique… Vous vous levez de votre lit comme s'il venait de prendre feu et foncez dans la chambre d'à côté, vous vous ruez sur le lit (dites-moi qu'il respire, dites-moi qu'il respire !!!!!!). Et c'est une petite bouille reposée, un pouce dans la bouche et des yeux qui vous sourient qui vous accueille en ce premier matin de votre vie de jeune maman avec un peu moins de cernes que la vielle.
Mais ce réveil, s'il n'a pas été provoqué par les petits pleurs du matin votre merveille, a été causé par quoi ?!!!
Sûrement par la douleur que vous impose les 2 fusées qui ont remplacé vos seins !

En farfouillant le Web, j'ai découvert un artiste suédois plein de talent. De merveilleuses aquarelles aux multiples inspirations. Un voyage à chaque dessin…
Si je devais commencer ma liste de Noel trèèèèès en avance, oui celle qui ne coûte rien de faire car elle ne regorge que de choses inaccessibles… Et bien je mettrais une aquarelle de Daniel Egnéus… Poésie et finesse absolue, tout ce que j'aime.

25d

We will be victorious…

Vendredi, contrôle des 3000 km 3 mois et premier vaccin pour Lil’G. Sa maman s’en faisait toute une montagne rapport aux histoires entendues sur le sujet :

« Ah!… premier vaccin !? Non ça va…. c’est rien…Alors surtout ne
t’inquiète pas… le mien il a fait 43 de fièvre et il a eu un oeuf de
pigeon qui lui a poussé sur la cuisse … mais sinon… il n’a pas pleuré !
– ….gloups… (bon ben ça va… pas de quoi s’en faire alors…) »

Finalement, Gaspard n’a rien dit, a  juste « chouchougné » (veut dire
« ronchonner » en finlandois du sud) un peu l’après-midi… surtout quand
je lui ai enfoncé un suppositoire dans le lulu. Ahhhhh le coup bas ! Et
à enfoncer ce truc visqueux… sont remontés… des souvenirs…

« Viens Laura, on va te mettre un suppo !
– Naaaaaaaaan, j’veux pas de suppo !
– Mais siiiii, c’est comme une petite fusée, tu vas voir c’est rigolo !
– Naaaaaaaaaan, c’est même pas rigolo ! (t’as qu’à t’en mettre un dans le derrière, on va voir si tu vas rigoler !) »
Alors vient le temps de la lutte. Que d’énergie déployée pour que ce
corps étrange et étranger ne RENTRE AU GRAND JAMAIS DANS TON DERRIERE
malgré les efforts inimaginables de ta mère, partagée entre l’envie de
te mettre dans une camisole avec juste un trou bien placé pour
faciliter la tâche… ou te laisser avec ta fièvre…  pour que tu
vois ce que c’est de ne pas se faire soigner…

Alors me vient en tête ce refrain du dernier MUSE :

Muse – The Resistance – Uprising

« They will not force us,
They will stop degrading us,
They will not control us,
We will be victorious…« 

Des mots qui semblent avoir été écrits par Matthew Bellamy et ses acolytes pour illustrer mes propos…

Fanion, ô mon fanion…

Ça y est… je crois que je tiens l'Objet… celui qui pourra figurer en tant que premier article disponible de la petite collection déco pour bébés  "ma petite étoile" que j'aimerais développer pour mes copines, puis les copines de mes copines… et in fine les copines des copines de mes copines.

  • Un objet simple mais que j'ai rarement vu dans la chambre des petits qui viennent de naître,
  • Un objet qui remplit joliment un mur ou une porte de chambre,
  • Un objet personnalisable à volonté,
  • Un objet qui se garde toute une enfance,
  • Un objet tout en Liberty… ça c'est un minimum !

Si cela vous plait et que vous avez un cadeau de naissance ou d'anniversaire à faire, envoyez-moi un Email et vous recevrez le dit-objet sous une dizaine de jours, joliment emballé.
Pour le prix comptez 3 euros par lettre.
Si cela vous plait mais que vous n'avez pas de cadeau à faire, glissez-en un mot à vos amis.

Allez, fini le suspens… En image "la guirlande de fanions"