Le champ de bataille

Copy of Post blog #2-16.png

« Le problème avec les enfants, c’est qu’ils grandissent. Un jour, sans prévenir, ils claquent les portes, rapportent de mauvaises notes et ne s’expriment que par onomatopées. Surtout, un jour ils cessent de vous considérer comme un dieu sur terre. »

Je ne sais pas si c’est parce mes deux enfants chéris -qui ne sont pourtant pas en âge de-  me donnent souvent l’impression d’être des adolescents précoces, mais cette lecture de Le Champ de Bataille (paru aux éditions Allary) de Jérôme Colin fut une remuante immersion dans le quotidien de parents d’ados en crise. Et comme une bataille peut en cacher une autre… le couple n’est pas en reste niveau faux pas, dans ce nouveau roman. Un livre à mettre entre les mains de tous les parents pour s’interroger, pour se déculpabiliser, pour se remobiliser.  Lire la suite

Publicités

HYGGE, le bonheur simple

Hygge le bonheur simple

Le hygge (à prononcer « hugueu »). Cette quête du bonheur façon grand nord. Cette bouffée de moments précieux aux saveurs norvégiennes. Le concept a envahi nos intérieurs depuis la sortie du best seller « The Little Book of  Hygge » de Miek Wiking. Un art de vivre qui semble être LE nouveau graal. Tasse de chocolat fumant, plaid en laine, cheminée et bon film en famille… Vous vous projetez ? Du vrai « cocooning ». Une  philosophie de vie plutôt efficace, puisque la nation scandinave caracole depuis plusieurs années en tête des pays les plus heureux du monde. Le bonheur serait-il aussi simple qu’une bonne paire de chaussettes en laine ?

Et le HYGGE : c’est le thème du mois de Novembre des BelgoMums !
Lire la suite

Adoucir Paris

Copy of Post blog #2-18.png

8h15. Sur le banc humide de l’arrêt du bus 39 que j’attends à Convention, je pose mes sacs, lourds, dans un profond soupir. Le poids des sacs y est pour beaucoup, le poids de la Capitale aussi. Cette question tourne en boucle dans ma tête «Comment font-ils ? Comment y arrivent-ils ? Comment supportent-t’ils, eux et leur grise mine, cette vie ? »

Je me suis assise sur le banc, j’avais 13 minutes à attendre ce bus 39 destination Gare du Nord. 13 minutes pour les observer et comprendre. Pour me souvenir. Lire la suite

Eperdument

Copy of Post blog #2-15.png

Dans la voiture qui me ramenait mardi soir vers le lieu de ma naissance, je faisais connaissance avec V, une petite cousine que j’avais jusque-là que peu vue. Une jolie pré-ado accrochée à sa tablette et à son téléphone, qui s’effarouche quand les hautes autorités lui demandent de se déconnecter maintenant parce qu’il est tard et qu’il faut essayer de dormir un peu. Pour palier à la frustration engendrée par cette déconnection forcée, nous avons parlé cinéma. V. adore les films romantiques, pour les sentiments d’abord mais aussi pour la morale (sic). La morale dans Twilight, dans Nos étoiles contraires, la morale encore dans Ghost ou dans Dirty Dancing. Pour chaque film qu’elle me décrivait, elle finissait par me livrer, avec ses mots suffisamment érudits, son analyse des affres ou des beautés de la Nature Humaine. Lire la suite

Une chanson douce

Copy of Post blog #2-13.png

Je me souviendrai toujours de nos premières semaines en Belgique. Nous arrivions de Finlande. Tu n’avais que 18 mois. Tu étais cette petite chose déjà si grande. Nous pensions avoir eu froid au Pôle Nord. Erreur. Nous n’étions plus habitués aux intérieurs mal isolés des hivers humides.

Nous t’avons pensé trop petit pour ressentir le choc de la séparation d’avec ta terre natale; c’est la nuit que tu nous faisais ressentir tes émotions intérieures, pendant tes longues insomnies. Lire la suite

Que l’on sème sème s’aime

Copy of Post blog #2-6.png

Salut 2017 !

Comment vas-tu ? Pas trop la gueule de bois ? L’arrivée s’est faite en douceur ? Faut dire, tu hérites d’une belle batterie de casseroles bien lourdes et de bâtons merdeux…

En ce premier jour de l’année, j’avais envie de te parler un peu, te rassurer car je sens bien que tu as la pression. C’est une prise de fonctions importante. J’en conviens et je ne minimise pas l’enjeu. Lire la suite

Plus que nos mères, moins que nos filles

Post blog #2.png

C’est fou. Au plus profond de moi je pensais que le simple fait d’être une femme faisait de moi une féministe. Qu’appartenir à ce genre créait de fait une complicité avec tous mes pairs. Quelle femme ne voudrait voir cesser toutes les atrocités que subit notre sexe depuis la nuit des temps. Cette moitié de la population mondiale, si souvent meurtrie dans sa chair, dans son intégrité, voit ses libertés bafouées en permanence. Des excisions au recul du droit à l’avortement. Du voile intégral à une image ultra sexualisée. Des différences de salaire à… Kim Kardashian que l’on blâme de ne pas s’être fait violer après le braquage de sa chambre d’hôtel à Paris. Lire la suite