Blogs à part

Copy of Post blog #2-13.png

Je crois que dans mes brouillons d’articles non publiés, car pas finis, ce sujet revient très fréquemment. Pourquoi je blogue ? C’est vrai, blague à part, pourquoi ? Pourquoi passer des heures sur mon ordinateur, à enchaîner les mots, à relier les idées, si au fond de moi je sais que je ne deviendrai pas une grande blogueuse influente ! La question est revenue cette semaine sous plusieurs formes et cette fois, je me suis forcée à aller jusqu’au bout de la réflexion.

Pour quoi ?

Allez, je refais la genèse en mode express pour ceux du fond qui ne me connaîtraient pas. Ça fait des années-lumière que j’écris, 10 ans environ. Do not Racuspote, dont le nom et le lancement se sont faits en 24h sur un coup de tête il y a plus de 2 ans, est mon 3e blog. Souvent je me dis qu’il faudrait que je change de nom… et les jours où je passe ici pour répondre à vos commentaires, je me dis que je devrais vraiment refaire le design #CordonniersLesPlusMalChaussés. Je blogue, oui, mais à un rythme modéré, souvent en dents de scie. Toujours en fonction du niveau d’encombrement de mon cerveau. S’il est rempli à 120% de taf, je l’oublie, s’il est plus de 40% de questions existentielles, j’appuie sur le bouton « article » et je commence à déverser les mots qui passent. J’ai toujours écrit pour une seule chose : me vider la tête. Pas pour rien que je tiens un blog dit « d’humeurs ». Des humeurs personnelles sur des sujets universels : la peur de vieillir, la difficulté d’être parent, que sera demain, le besoin de sourire… Et de la musique choisie, véritable bande sonore de ma vie. Humeurs, humour et musique : le cocktail de ce blog.

Je veux bloguer sans contrainte, sans pression, sans délai ni deadline. La vie est remplie de trop de contraintes pour faire de cet espace publiquement privé un stress de plus. Ce blog est thérapeutique. Parfois, je me dis qu’il devrait être remboursé par la Sécu. Je pourrais payer 70 euros par semaine un professionnel pour me faire accoucher de mes contradictions. Mais croyez-moi, elles se révèlent assez bien en les tapant du bout des doigts. Et quand je commence un article, je sais rarement comment il finira. #LifeisJourneyNotDestination

martin-wessely-473-unsplash

Manu me disait ce WE : « Non, mais Laura, tu pourrais vraiment faire quelque chose de ce blog,… faire en sorte qu’il te rapporte ! ». Immédiatement je lui ai répondu « Don’t touch my blog ! C’est chasses gardées ! Nan, nan, nan, pas du tout envie de faire des « collabs » et écrire des revues sur les dernières couches-culottes ou de la crème antirides ! J’en connais des milliers de blogueuses qui font ça. Et qui le font bien, je ne critique pas. J’en serais juste incapable. Et puis les humeurs, ça n’intéresse pas les marques ! Je les connais les marques, j’ai assez travaillé avec elles. Ça ne te considère que si tu as 20 000 followers sur Instagram ! Moi, je n’ai pas tout ça, parce que tout ça ne compte pas. Tout ça, c’est anonyme. Or ce blog ne l’est pas. Il est « confidentiel », dans une blogosphère de plus en plus impersonnelle. Dans « confidentiel », il y a « confidence », et c’est finalement ce que je fais. Je vous confie une partie de mon âme. Celle que je ne sais pas dire. N -mon amoureux- s’étonne même de découvrir des choses sur moi sur le blog, comme dans cet article sur mon regard au corps.

Pour quoi je blogue ? Je blogue pour que la France rencontre la Belgique, pour que Paris découvre Bruxelles. Je blogue pour que mes coups de coeur musicaux deviennent les vôtres, parfois. Je blogue pour vous faire rire. Je blogue aussi pour vous raconter mes histoires, comme celles que je vis dans le métro. Je blogue pour ce frisson, entremêlé de trouille quand j’appuie sur « PUBLIER ». Et ce n’est pas RIEN.

baptist-standaert-333486-unsplash

Pour qui ?

« Quoi ? Ils ne sont que 500 sur FB et Instagram ? Tu ne dépasses pas les 2000 vues par mois ? (NDLR : J’ai fait 5000 vues quand j’ai été reprise par une plateforme presse pour cet article) Tu déconnes ? T’es quand même du métier, tu pourrais me faire grossir tout ça !! », me disait Gé, la semaine dernière. Pas faux. Et je ne peux pas même pas dire que je ne sais pas comment faire… Mais vous n’imaginez pas le plaisir fou de savoir que mes copines me lisent, que les copines de mes copines me suivent, qu’une jolie poignée d’habituées me laissent des commentaires et me retournent des questions que je ne m’étais pas posées. Évidemment, c’est mathématique : plus d’abonnés, plus d’interactions, de partages et de commentaires. Mais doit-on toujours faire tout bien ? La vie organique de ce blog me va. Il est en quelque sorte « bio ». J’élevé lentement en permaculture, le mot et le jeu de mots.

Pour qui, alors ? Hé bien pour vous ! Pour toi, oui toi, qui es arrivé.e jusque-là, qui a tenu malgré la longueur de mes articles non calibrés pour une optimisation par Google. Je blogue pour que lorsqu’on se voit, on se parle en profondeur. Comme je me livre souvent à toi, tu peux espérer une oreille à l’écoute en retour. Alors, n’attends pas de changements de ce côté-là : pas de racuspotages ambitieux prévus. Juste le plaisir de partager, quand l’envie me prend.

Et toi ? Pourquoi tu lis ? 😘

Les blogs à suivre

Allez, j’en profite pour te partager quelques-uns des blogs que j’aime d’amour :

Je vous laisse avec l’auto-tune de CHATON et son titre poésie #JournéeInternationaleDeLaPoésie

laura-cuspote

Publicités

34 réflexions sur “Blogs à part

  1. Gwen dit :

    Comme je te comprends ! Je me suis longtemps mise la pression pour publier au moins une fois par semaine (même 2 fois à une période). Mais là, je suis passée en mode « slow » et c’est pas plus mal ainsi. Il faut que ce soit un plaisir avant tout. Et oui, un exutoire parfois aussi (comme Instagram peut l’être en quelque sorte aussi, parfois… kiss 😉

    Aimé par 1 personne

  2. Mademoiselle Farfalle dit :

    Ho la oui, l’essentiel c’est le PARTAGE. Je blogue depuis plus de 10 ans et je ne suis pas devenue pour autant une grande influenceuse (même si j’ai pas mal de visites et de fans FB je suis une petite joueuse par rapport à d’autres). Après à côté de ça, j’ai aussi des partenariats et je ne m’en cache pas, c’est un énorme plus mais ça n’est pas le plus important!

    J'aime

  3. MamanDeOuistiti dit :

    Tu as tellement raison !
    Je partage mon quotidien. J’aimerais pouvoir m’y consacrer davantage, mais en tant que blogueuse Maman, mon « boulot » prioritaire ce sont mes enfants :p

    J'aime

  4. letabli2pauline dit :

    Super article je pense que tu écrit ce que beaucoup ressentent. Je me sens toujours perdu quand on me pose la question, j’ai l’impression de devoir me justifier que de supplement prendre plaisir à partager n’est pas suffisant voir même sans réelle intérêt. En tout cas merci pour cet article qui fait plaisir à lire

    J'aime

  5. Chagaz'. et vous? dit :

    alors ici j’écris pour les lecteurs mais principalement POUR MOI
    cela me fait un bien fou de partager via le blog ou les RS qui en découle. Je ne fais pas la course aux likes en en achetant, mais j’aime bien être lues un peu comme dans une vraie conversation, je parle donc j’aime bien qu’on m’écoute, et c’est mieux si on me répond 🙂

    merci pour ces confidences 😉

    http://www.chagazetvous.com

    Aimé par 1 personne

  6. Golden Cheer Grahams dit :

    J’avoue que j’ai du mal à ma détacher des chiffres… A un moment je me mettait la pression pour écrire trois articles par jour. Et j’ai laissée tomber. Ca me bousillait mes journée de me forcer à bloguer.
    Je me suis calmée, je e poste plus que une fois par semaine et quand j’ai l’inspiration !

    J'aime

  7. kletmarietteetsatribu dit :

    Merci belle Laura pour tes jolis mots, honorée d’être dans tes coups de coeur… 🙂 Et d’accord avec toi, le nombre de vues, de likes et tout le reste… quelle importance ? Du coeur, de l’authentique et du partage, voilà ce qui compte vraiment dans nos blogs… ❤️

    Aimé par 1 personne

  8. leblogdetagaboune dit :

    Quelle belle plume, j’aime ton état d’esprit, sans prise de tête et au gré de tes envies.
    Les statistiques, oui ce n’est pas l’essentiel, mais savoir que nos articles plaisent c’est quand même assez gratifiant. Je suis justement en train de finaliser un article sur le sujet ,j’espère que tu pourras le lire quand il sera publié !

    Aimé par 1 personne

  9. Serena dit :

    Coucou,
    Oh quel article juste ! Un blog c’est tellement plus que des chiffres et des stats, dommage que les marques ne regardent que ça car certains blogs sont hyper qualitatifs et je trouve frustrant de ne pas les voir grandir car peu d’abonnés… La qualité et la passion priment à mes yeux, et l’échange bien sûr !
    Des bisous 🙂

    J'aime

  10. bienamicalementvotre dit :

    je lis car j’aime rentrer dans des univers qui ne sont pas à moi mais qui me donnent envie d’en savoir plus. Un style, des anecdotes, des conseils… quelque chose qui retient mon attention et surtout qui me donne l’envie de mieux connaitre la personne derrière son écran.

    Aimé par 1 personne

  11. lafeebiscotte dit :

    Un bel article tu es toujours inspiré. Ne change absolument rien. Il ne faut pas s’arrêter aux chiffres on blog par plaisir sur des sujets qui nous inspire c’est la base pour moi je pense.

    Aimé par 1 personne

    • blogdonotracuspote dit :

      C’est relou ET ça force à ne plus écrire comme tu as envie que ça sonne. Et moi, le rythme, j’aime ça ! 😉 J’ai écrit un jour un billet optimisé comme je les fais pour mes clients sur le « chou Kale »… #PleaseDontJudge … en me forçant à mettre toutes les 2 lignes le mot + des techniques de sioux infaillibles. Au-delà du fait que, comme le chou kale, l’article est indigeste… Je peux, cela dit, me targuer de faire 20 % de mon trafic grâce au chou kale ! #TraficPerturbé A quand 30% de mes stats faites grâce à un article SEO oriented sur « comment avoir une position optimisée sur les toilettes » ! #LaBoucleSeraittBouclée
      Cynisme du matin… hahahahah ! Bises

      Aimé par 1 personne

  12. Sophie Metanoiada dit :

    Je suis tellement d’accord avec toi… Reste fière de ce que tu sors et ne te cale pas à des chiffres ou des demandes Google. Même si leurs demandes veulent contrer les faussaires, ce qui n’est pas mauvais, ça pénalise toujours d’autres personnes. Tu auras toujours des personnes qui te liront, et concentre toi là-dessus 🙂

    Aimé par 1 personne

  13. apprendre à rêver dit :

    hello, c’est vraiment très drôle car je me retrouve vraiment dans tes mots! Je blogue principalement pour moi, mais je dois avouer qu’à un moment, je me suis laissée submerger, et je me suis mise à bloguer pour les marques. Honnêtement, je me suis perdue et je le regrette tellement, aujourd’hui j’ai repris mon blog, j’écris par plaisir, par passion et mon dieu quel bonheur. C’est un vrai sas de décompression! Et d’ailleurs c’est fou, j’ai plus de vues quand j’écris pour moi que quand je me force! C’est un signe non ?

    Aimé par 1 personne

  14. La Nébuleuse dit :

    Heureusement on n’est pas toutes là dans l’idée de devenir « influenceuses » ! Moi initialement c’était pour m’obliger à mettre des idées en forme plutôt que de passer du temps à débattre partout et dans tous les sens…

    Aimé par 1 personne

    • blogdonotracuspote dit :

      Je te rejoins… mais pour les personnes à qui on en parle, la notion d’influence vient vite dans la conversation. Pour ce qui est de remettre la tête à l’endroit : le blogging a le même pouvoir sur moi ! Merci beaucoup d’être passée par là ! 🙂

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s