Exister, ça pèse des tonnes

Copy of Post blog #2-10.png

40 ans. On m’avait dit « tu verras 40 ans ça secoue ! » Pas que tu te prends le coup de vieux que tu redoutes depuis tes 20 ans. Disons plutôt que tu te prends la claque que tu mérites depuis tes 12. 40 ans ça secoue comme l’adolescence, les affres de la jeunesse en moins, la connaissance de soi en plus.

Exister

« Exister… ça pèse des tonnes », me chante Alain Chamfort depuis ma radio. Tu m’étonnes ! Toi, Alain, avec tes 50 ans de carrière et ce nouvel album qui va sortir et que tu as appelé « Le désordre des choses ». Toi qui as été, et qui souhaites encore être… « Exister, ça te tombe dessus / Comme un grain un soir d’automne / Exister n’est pas un dû / On arrive comme un intrus / La veille il n’y avait personne ».

Exister c’est empirique, exister c’est philosophique, exister c’est psychique, mais putain qu’est-ce que c’est physique ! Comme disait hier mon prof de kickboxing (#BigUpSam) : « À 40 ans, les petits bobos, les coups de la vie que tu ignores (ou esquivent) à 20 ou 30, tu commences vraiment à les sentir ! » A 40 ans tu es déjà une accumulation, une somme d’expériences, une addition d’épreuves, une suite de vies miniatures. À 40 ans, tu pèses plus lourd.

Mais exister, c’est quoi au juste ? J’ai posé la question à Google (à défaut de plonger, comme je l’aurais fait à 20 ans, dans Le Monde de Sophie, de  Jostein Gaarder). Il m’a répondu : « Avoir une réalité ». Avoir… une… réalité… Uppercut direct à chaque mot. Je ne savais pas si j’étais au pied d’une montagne ou au bord d’une falaise. Les deux peut-être. Je suis retournée sur Google pour voir s’il n’y avait pas des consignes à suivre, des mesures additionnelles (il y en aurait sûrement eues dans Le Monde Sophie)… Ouf. Il y en avait. Exister, c’est vivre.

Ca pèse des tonnes

alisa-anton-309122-unsplash

Vous ne trouverez pas le moyen, à la lecture de ce petit billet matinal, de vous alléger de vos kilos de vie en trop. Non. Doit-on d’ailleurs les faire partir ? N’oublions pas qu’ils nous ont construits, ils nous ont façonnés. Ils font que nous sommes nous, avec toutes nos différences. Le tout est d’apprendre à vivre avec, comme avec ces 3 kilos qui se sont installés pour de bon à cause des tournées de rosé l’été, des raclettes en hiver et trop peu de sport entre les 2… Ce qui pèse le plus c’est la charge mentale que nos accumulations génèrent. Et si l’on ne nettoie pas cette charge mentale au fil de l’eau, alors elle grossit comme un ballon de baudruche et prend toute la place dans notre tête… dans notre vie… dans notre existence.

C’est que je me disais vendredi, quand Alain Chamfort me fredonnait ses mots : « Exister c’est incongru / Est-ce l’oeuvre du hasard nu / Ou celle d’un dieu qui tâtonne / Exister c’est incongru / Problème à deux inconnus  / 2 oxygènes et un carbone

A 40 ans, il est l’âge d’exister. D’arrêter de se cacher. Prendre sa place, et vivre. A 40 ans il temps de prendre, comme le suggère Edouard Baer, le large !

Alain Chamfort : Exister

Belle semaine

#LOVEsurVOUS

laura-cuspote

Publicités

41 réflexions sur “Exister, ça pèse des tonnes

  1. La Siphonnée dit :

    Oh, ma douce Laura…
    Du haut de mes 40 moins 5, je vis le même lundi que toi.
    Trop lourde pour m’endormir hier soir, trop lourde pour me sortir du lit ce matin #ÇaIraMieuxDemain
    Exister ce n’est pas un dû, et parce que ce n’est pas un dû, il nous faut y donner un sens, un poids de plus.
    Merci pour le choix de la chanson et de la chronique M. Baer. Elles sont inspirantes, comme ton billet.
    #LoveSurToi

    Aimé par 1 personne

    • blogdonotracuspote dit :

      Allez… exister c’est vivre !! Vivre comme on a envie, loin des diktats et du poids des convenances. Vivre c’est danser sur Alain Chamfort avec Edouard Baer… ou l’inverse… ou les 2 ! C’est ça la vie ! Bisous ma poulette !! #LoveSurToiAussi

      Aimé par 1 personne

  2. Addictshoppeuse (@addictshoppeuse) dit :

    J’adore, j’adore, j’adore ton article je me retrouve tellement dedans. Je crois qu’il est important de se défaire de certaines choses qui pèsent trop lourds alors qu’elles sont finalement pas essentielles. L’être humain a souvent tendance à porter son passé au lieu de s’en défaire et de le laisser partir 🙂

    Aimé par 1 personne

  3. Natieak dit :

    L’âge est une notion très particulière dans notre société. Notre âge nous dicte ce qu’on a le droit de faire, d’être, de porter. D’autres sociétés ne se posent pas toute ses questions existentielles.
    Alors on arrive ainsi à 40 à se poser pleins de questions. Est ce l’âge d’exister ou st ce tout simplement l’âge de la maturité qui nous permet enfin d’exister tel qu’on le veut ?

    J'aime

    • blogdonotracuspote dit :

      Très jolie réflexion et je ne suis pas certaine de détenir la réponse. Un peu des 2 sûrement. On se connaît mieux donc on a une idée plus précise de « comment exister ». Mais lorsque l’on s’éloigne du chemin de l’existence idéale, que les fils s’emmêlent le poids du temps (du temps qui reste) nous dévaste plus vite… Dans l’équation de la vie, la variable « temps » pèse plus lourd ! Merci de contribuer à cette réflexion ! Bises

      J'aime

  4. elle a 40 ans - Stéphanie dit :

    40 ans ça secoue mais dans le bon sens. Il y a une urgence qu’il n’y avait pas avant. Certainement l’accumulation dont une parle. Bonne anniversaire petite quarantenaire.

    J'aime

    • blogdonotracuspote dit :

      Merci Steph ! La 40taine sera une belle décennie, j’en suis certaine. Cette petite tempête existentielle n’est là que pour me montrer qu’à 40 ans : on sait ce que l’on ne veut plus (dans sa vie, dans ses habitudes, dans ses relations). Et faire le tri, c’est toujours bon ! Ca allège ! Bises

      J'aime

  5. Serena dit :

    Coucou,
    Perso je n’ai pas attendu le chiffre 4 pour me poser des questions, je dois être hors norme, sans doute, mais je me pose des questions depuis toujours et ça empire avec les années, je l’avoue ^^ Ceci dit, je n’ai « que » 32 ans alors ce sera peut être encore pire à 40 ans ahah !
    Gros bisous 🙂

    J'aime

    • blogdonotracuspote dit :

      Hello Serena ! Je m’en rends compte à 40 là où d’autres en ont besoin avant… je suis peut-être lente 😉 héhéhé L’essentiel est de prendre ces phases et ces questionnements comme des occasions d’avancer, et ne pas se laisser terrasser par eux ! Gros bisous ma belle !

      J'aime

  6. Laura dit :

    Coucou,

    Un très très beau billet ! Ha cette fameuse charge mentale, ne m’en parle pas, j’ai 27 ans et elle est déjà tellement lourde ! Je redoute les 30 ans personnellement, je ne sais pourquoi, je me dis que ce que je n’ai pas pu faire dans ma 20aine, je ne pourrai jamais le faire !

    Belle journée,
    Laura – Bambins, Beauté et Futilité

    J'aime

    • blogdonotracuspote dit :

      Merci Laura, je suis très touchée ! La trentaine est magique, tu vas voir. C’est la décennie des beaux projets… des projets fous ! J’y ai eu mes 2 enfants, vécue en Finlande, en Belgique, monté 2 boîtes… et pris des claques aussi… 😉 Tout le meilleur est devant ! Bisous

      J'aime

    • blogdonotracuspote dit :

      Merci beaucoup, ça me touche beaucoup ! Reste sur cette phrase pleine de sens : « l’âge est une notion particulière ». C’est avant tout personnel ! La santé, le sourire et le confiance en la vie… le reste suivra ! Bisous

      J'aime

  7. Minichoupi dit :

    Un très beau texte, une belle plume ! J’ai 32 ans et une vie à 100 à l’heure, parfois je me perds un peu, et je me retrouve beaucoup dans ce que tu as écris, même si je suis encore loin de la quarantaine (mais qui sera là demain tellement le temps file à toute allure…)

    Aimé par 1 personne

  8. lafeebiscotte dit :

    Oh tu es une proche d’Alain Chamfort 😉 Très bel article comme toujours. Je me retrouve dans ton écris car j’ai une vie qui défile et pas une minute à moi. Et malgré ça les années défilent et la quarantaine se rapproche

    Aimé par 1 personne

    • blogdonotracuspote dit :

      Nan pas une proche d’Alain, hahahaha ! Juste entendu une interview à la radio récemment. Sa vie à lui aussi a été bien remplie ! 50 ans de carrière, c’est pas rien ! 😉 Allez, slow down un peu Aurore… et profite du temps ! Bisous ma belle !

      J'aime

  9. lemondedelali dit :

    Bientôt 30 ans (dans 2 mois et demi) snif, et envie d’exister, de profiter, réaliser des projets

    Mais surtout ne pas se prendre la tête et essayer de vivre le plus sereinement possible pour ne pas vivre les années qui passent avec difficulté.

    Depuis quelques temps nous sommes confrontés à des fins de vie difficile alors je crois que ça ne fait qu’accentuer cette volonté…

    J'aime

    • blogdonotracuspote dit :

      Et tu as bien raison ! Si ces questions existentielles ne viennent pas parasiter tes nuits, alors laisse-les loin et fonce ! Elles ne font que nous retenir en arrière ! Merci d’être passée par ici !

      J'aime

  10. lenversdescorps dit :

    Totalement d’accord avec toi ! J’ai eu 30 ans il y a peu et je me faisais la réflexion justement de ce qui changeait fondamentalement entre la vingtaine et la trentaine, et ce que j’allais expérimenter dans ma quarantaine, ma cinquantaine etc. Et même si à 20 ans on est plus dynamique, plus jeune, on crée plein de cellules, on est aussi carrément paumés, on sait pas ce qu’on veut, on est souvent pas hyper heureux car on se cherche, on se heurte à des murs, et des conos qui nous font comprendre ce qu’on veut pas… La suite est bien plus simple : on a pris du plomb, on a pris du poids, mais du coup ça veut dire qu’on pèse dans le game, et qu’on a juste à dire ce qu’on veut, et à le faire. A 30 ans, je me connais beaucoup mieux et je sais beaucoup mieux ce que je ne veux pas et comment l’éviter, comment m’imposer (car je pèse ha ha). Je pense qu’à 40, je serai carrément au top, j’aurai concrétisé mes désirs, et à 50 je serai on fire ! Ah ah, prendre de l’âge c’est top !

    Aimé par 1 personne

    • blogdonotracuspote dit :

      Je garde précieusement ce point que j’aime beaucoup : « on est plus dans le game ! » A 50 ans… On va être au top !!!!! ^^Merci beaucoup beaucoup beaucoup d’avoir pris le temps de partager tes réflexions ici ! Bises bises !!!

      Aimé par 1 personne

      • lenversdescorps dit :

        Hey d’ailleurs je suis en train de regarder le reportage Embrace sur Netflix dont tu parlais dans les séries Girlpower ! Et c’est génial ! Ca me fait penser à quel point en prenant de l’âge et de la sagesse, on va grave peser et daronner !! ❤ Merci pour cette chouette référence !!

        Aimé par 1 personne

  11. Amand Ine dit :

    Je suis restée scotchée sur votre billet !

    Je me suis pris une claque, malgré mes 26 années…
    Votre billet est beau et rempli de sens…

    J’espère qu’à l’orée de mes 40 ans me souvenir de ça et exister avec la même banane qu’aujourd’hui…
    On a qu’une vie et il ne faut pas la brider.

    Bonne journée 🙂

    Amandine

    Aimé par 1 personne

  12. Iris dentresangle dit :

    Exister c’est vivre! Mais vivre c’est dure même à 26 ans. Quand un jour le pire te tombe sur la tête mon dieu que c’est dure et lourd de vivre et de se relever. Alors oui ça ira mieux demain mais à 20 ans, 30 ans ou 40 ans bordel de vie qu’elle peut être dure et ingrate même quand on ne lui a rien fait

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s