15 séries (parfois méconnues) Girl Power

Copy of Post blog #2-4.png

Envie de renouveler votre stock de «toutes bonnes» séries avec de la badass, de la battante, de femme forte dedans… mais pas que ? Vous êtes au bon endroit car voici mes 15 séries GIRL POWER à ne pas louper

⚡️ Girls

girls-hbo.jpg

Girls

HBO a achevé la sixième et dernière saison de Girls, la série de Lena Dunham qui a su se faire une place dans le monde impitoyable des séries. Et qu’on aime ou pas son style, elle a clairement marqué son temps et son époque, parlant à des jeunes d’une génération Y, en pleine recherche d’eux-mêmes.

Mon avis : Dans cette dernière saison, Lena Dunham retrouve le souffle des tout premiers épisodes. Ses personnages buttent sur leurs névroses, leurs doutes, restent toujours auto-centrés mais avancent à leur façon vers un futur. Et c’est là le génie de Lena. J’ai espéré le temps d’un épisode que se reforme le couple Adam/Hanna, mais la suite pour ce personnage principal n’est pas là. Cette série restera un excellent souvenir et il n’est pas impossible que je me la refasse dans quelques années…

⚡️ Girl Boss

girlboss_0.jpg

Girl Boss

Girl Boss est une série adaptée du livre auto-biographique de Sophia Amoruso. Avec Brit Robertson dans le rôle de Sophia Amoruso, la série raconte l’ascension de la business-woman qui, à moins de 30 ans, fonde « Nasty Gal », un site de vente en ligne, et fait fortune en y vendant des vêtements « vintage ». Tout au long des épisodes, on revient sur le parcours tumultueux de cette adolescente rebelle qui se transforme en femme ambitieuse pour devenir P.D.G. d’un véritable empire de la mode.

Mon avis : Adoré ! Le personnage de Sofia est très inspirant : on la voit passer d’adUlescente à femme battante en quelques épisodes, allant jusqu’à risquer de détruire ses amitiés fortes et transgresser les limites pour arriver à ses fins. Questionnements sur l’existence, introspections, recherche de ses propres limites face à l’ambition… autant de thèmes très bien traités dans Girlboss. Une figure à laquelle on a envie de s’identifier quand on bosse, comme moi, dans une startup ! Déception : une seule saison. La suite a été annulée.

⚡️ Glow

141f21cc5a2b69d81f9835ce4bc33238ba5e070a.jpg

Glow

Ruth Wilder avait un rêve : devenir une grande actrice à Hollywood. Pas facile quand les seuls rôles disponibles dans les années 80 sont ceux de secrétaires écervelées. Sans argent et sans perspective d’avenir, Ruth va se rendre à un étonnant casting pour devenir… catcheuse. Avec 11 autres jeunes femmes, elle va former GLOW, Gorgeous Ladies of Wrestling et peut-être devenir célèbre.

Mon avis : Dévorée ! Glow est une série intelligente, mais parfois ambiguë : elle a en même temps une hyper conscience de ce qu’elle raconte sur la position de la Femme aux US dans les années 80, sur le rapport Homme/Femme, la maternité, les femmes et le travail, l’avortement, le couple. Mais… car il faut parfois un « mais », la série ne peut pas s’empêcher de lorgner du côté « mâle dominant » de la force en sexualisant (parfois trop) certaines de ses héroïnes, celles dont le corps correspond à norme standardisée de beauté. Pourtant le casting fait la part belle à la diversité de la Femme, mais ne mettra en avant que les plus belles plastiques. Après, quand on voit les juste-au-corps, on repense à Véronique et Davina qui à nos 5 ans se douchaient topless dans le générique de Gym Tonic. Tout une époque, où le corps s’exhibait assez librement, sans censure. Alors pour l’intelligence de la série et le chapelet de personnages bien trempés : un vrai bon moment en perspective !

⚡️ Harlots

1024x1024.jpg

Harlots

Harlots est une série de 8 épisodes diffusée sur Hulu aux US. Harlots est inspirée par Harris’s List of Covent Garden Ladies, publication britannique parue annuellement entre 1757 et 1795 et répertoriant les prostituées du quartier de Covent Garden. L’histoire suit entre autres Margaret Wells, une femme qui rencontre des difficultés à concilier le fait qu’elle est propriétaire d’un bordel avec son rôle de mère pour ses filles. Lorsque son affaire devient la cible d’attaque de sa rivale Lydia Quigley, Margaret doit se battre même si cela signifie perdre sa famille et possiblement sa vie.

Mon avis : Très bon ! A cette époque à Londres, une femme sur cinq vend son corps pour survivre nous rappelle la voix off. Une série sur la prostitution qui met l’accent d’abord sur les relations, les difficultés, la rudesse d’une époque plus que sur le sexe. Une galerie intéressante de femmes fortes, manipulatrices, impitoyables.

⚡️ I love Dick

05-19-interviewjillsolloway2.jpg

I Love Dick

« I Love Dick » créé par Amazon, décrit l’évolution d’un mariage, l’éveil d’un artiste et la déification d’un écrivain nommé Dick (le parfait Kevin Bacon). En adaptant le roman culte de Chris Kraus, Jill Soloway s’empare de la question du désir et du regard dans une oeuvre résolument mordante et féministe.

Mon avis : Jubilatoire ! J’ai totalement succombée au charme fou de cette série dingue, avant-gardiste, hilarante, touchante et extrêmement bien réalisée. Un tour de force avec les sujets abordés, le ton acide et cru, et aussi beaucoup de tendresse. C’est beau et c’est indispensable.

⚡️ The Bold Type

the-bold-type.jpg

The Bold Type

Les aventures personnelles et professionnelles de Jane, Kat, et Sutton, trois amies new-yorkaises qui réalisent leur rêve en travaillant pour Scarlet, un magazine féminin à succès. Mais alors qu’elles tentent de trouver leur place au sein de cet univers glamour et sans pitié, elles vont aussi devoir s’accomplir en tant que jeunes femmes, entre histoires d’amour, trahisons, et dictat des réseaux sociaux.
Inspiré de la vie de Joanna Coles, ex-rédactrice en chef de Cosmopolitan. Dispo sur  la chaîne US Freeform.

Mon avis : Chouette ! On pouvait s’attendre sur les premières images à une série sucrée et over girly. Au contraire, des thèmes d’actualités sérieux sont abordés avec intelligence : l’homosexualité et la religion, le cancer, le sexe, l’ambition professionnelle… Une sorte de Sex and the city des temps modernes avec le trash et les clichés beaucoup moins présents.
Casting parfait porté par des « inconnu(e)s ». Leur alchimie à l’écran est contagieuse et on aimerait bien en faire nos copines.

⚡️ Big little lies

cq5dam.web.1200.675.jpeg

Big Little Lies

Quand Madeline, Jane et Celeste se lient d’amitié par l’intermédiaire de leurs enfants, elles ne se doutent pas qu’elles vont se retrouver, des mois plus tard, au centre d’un tragique accident, survenu à la fête de l’école. Qui est mort ? Qui est responsable ? Et pour quelle raison ? Secrets, rumeurs et mensonges ne faisant pas bon ménage, tout l’univers de la petite ville de Monterey va être secoué de violents soubresauts.

Mon avis : Excellent ! Magistrale série portée par un casting 5 étoiles, qui nous embarque dans la vie normale mais pas si paisible d’un groupe de jeunes mamans. L’humour, la violence, la passion, la rancoeur, la tristesse, l’orgueil, la peur, la jalousie… tout y est. Tous ces sentiments sont extrêmement bien joués. Le scénario nous tient parfaitement en haleine pendant les 7 épisodes que compte cette mini-série HBO. Une série pour toutes les « mamans-copines de l’école » ! (dédicace, les filles !)

⚡️ Broad City

7989_1451510625.jpg

Broad City

Ilana et Abbi, toutes deux new-yorkaises féministes juives auto-proclamées, bien que frivoles et insouciantes, n’ont jamais de chance en amour. Ilana, hédoniste, cherche à éviter de travailler le moins possible, et Abbi persévère dans une carrière dans l’illustration. La belle vie ? Tout est relatif… Le New-York de Broad City regorge d’habitants étranges, qui surgissent dans le quotidien des héroïnes l’espace d’un épisode et repartent sans laisser de traces. Que ce soit le plombier criminel repoussant ou les deux DJ glauques, ils influencent l’histoire mais laissent Abbi et Ilana imperméables sur le long terme. Elles restent deux jeunes femmes qui peinent à donner un sens à leur vie, mais qui réussissent à se divertir assez pour l’apprécier quand même.

Mon avis : Déjanté ! Il y a parfois des pépites à côté desquelles on passe sans s’arrêter. Par manque de temps, d’envie, quelques fois même de motivation. Broad City aurait pu être l’une de celles-ci. Borad City c’est avant tout un duo comique hors du commun : Abbi la casanière et Ilana extravagante, toujours partante pour abandonner son travail en plein milieu de la journée pour aller fumer des joints dans un parc. Broad City, c’est donc deux femmes-enfants qui agissent à 20 ans comme à 8. Aucune retenue sociale, zéro limite. Apologie de l’absurde et poétique éloge de l’échec perpétuel.C’est déganté. C’est drôle. C’est frais.

⚡️ Unbreakable Kimmy Schmidt

unbreakable-kimmy-schmidt-season-2-review-01.jpg

Unbreakabl Kimmy Schmidt

Kidnappée lorsqu’elle était adolescente, Kimmy a passé 15 ans au sein d’une secte, entourée de quatre autres filles de son âge, en pensant qu’elle était l’une des seules survivantes de l’Apocalypse. Le jour où elle est enfin libérée, c’est un tout nouveau monde qui s’ouvre à elle, rempli d’infinis possibilités. Devant ses yeux innocents et éblouis, New York lui semble gigantesque et c’est là qu’elle est bien décidée à refaire sa vie, même si elle n’a aucune idée de ce qu’elle veut en faire…

Mon avis : Loufoque ! Unbreakable Kimmy Schmidt est une série drôle et colorée à l’image de son personnage principale : pantalon rose pétant, gilet jaune et baskets à lumière, Kimmy est restée bloquée dans un autre temps. Ou plutôt dans son adolescence. Ce décalage fonctionne grâce au jeu d’actrice d’Ellie Kemper qui n’a pas peur du ridicule. Plutôt que de s’apitoyer sur son sort, Kimmy s’ouvre au monde. Elle rencontre sur sa route Titus, un personnage gay black délicieusement cliché qui deviendra son colloc’.

⚡️ The Good Place

579057.jpg

The Good Place

Après avoir été percutée et tuée par un semi-remorque, Eleanor se réveille dans ce qui semble être la vie après la mort. Lorsque Michael, l’Architecte des lieux, lui apprend qu’elle est au « Bon endroit » compte tenu ses bonnes actions, elle réalise qu’elle a été confondue avec quelqu’un d’autre. L’arrivée d’Eleanor pourrait bien mettre en péril l’équilibre de ce monde où personne ne jure ou ne boit de l’alcool à outrance. La jeune femme va devoir travailler sur elle-même afin de devenir une meilleure personne si elle souhaite conserver sa place dans l’au-delà. Bien entendu, elle sera épaulée par de nouvelles connaissances à l’instar de Chidi, son « âme soeur » qui voit toujours le bon côté des gens, ses voisins un peu trop parfaits Tahani et Jianyu, et enfin Janet, véritable source de savoir ambulante…

Mon avis : Décalée ! Cette comédie inventive, et génialement incarnée par le duo Kristen Bell & Ted Danson, sans oublier les excellents personnages secondaires, est un petit bijou qui ravira vos fêtes de noël si vous avez un peu de temps à lui accorder.

⚡️ The Handmaid’s Tale

handmaids-tale-e1494775047118.jpg

The Handmaid’s Tale

Dans une société dystopique et totalitaire au très bas taux de natalité, les femmes sont divisées en trois catégories : les Epouses, qui dominent la maison, les Marthas, qui l’entretiennent, et les Servantes, dont le rôle est la reproduction.

Mon avis : Effrayant ! The Handmaid’s Tale est une série essentielle. En nous plongeant dans un futur proche où les droits des femmes ont été annihilés et où un régime hypocrite régi uniquement par des hommes a été mis en place pratiquement du jour au lendemain, cette série dystopique déploie une force létale tout en incitant à un réveil brutal. Impossible de sortir indemnes de ces 10 épisodes assourdissants, inquiétants, terrifiants, vibrants, totalement glaçants. L’ombre de Trump est partout.

⚡️ 13 reasons why

636268249942475577-2052136067_13-reasons-why-serie-de-tv-sound.jpg

13 reasons why

Inspirée des best-sellers de Jay Asher, 13 Reasons Why suit Clay Jensen, un adolescent qui découvre sous son porche au retour du lycée une mystérieuse boîte portant son nom. À l’intérieur, des cassettes enregistrées par Hannah Baker, une camarade de classe qui s’est tragiquement suicidée deux semaines auparavant. Les enregistrements révèlent que la jeune fille, dont il était amoureux, a décidé de mettre fin à ses jours pour treize raisons. Clay est-il l’une de ces raisons ?

Mon avis : Bouleversant. Une série qui parle des sujets qui dérangent, suicide, harcèlement scolaire et viol. Les acteurs sont solides. Les mots et les images sont parfois difficiles mais nécessaires. La série ouvre des brèches, nombreuses sont les questions que l’on peut se poser, que l’on doit se poser. Cette série devrait être diffuser dans tous les lycées, pour espérer plus d’humanité. A voir absolument !

⚡️ Godless

godless-netflix-serie-avis.png

Godless

Frank Griffin, un hors-la-loi semant la terreur dans l’Ouest américain des années 1880, traque Roy Goode, son ex-partenaire, devenu un ennemi. Durant sa quête, il se retrouve à La Belle, Nouveau Mexique – une ville entièrement bâtie et régie par des femmes.

Mon avis : Captivant ! Personnages complexes dont le passé se dévoie peu à peu lors des flashbacks, expliquant comment le passé a structuré leur psychologie au moment du drame de « La Belle », cette mini série passionnante est maitrisée de bout en bout. Violente, plutôt taiseuse comme à l’époque, les non-dits comme les regards comblent les silences, survolent la poussière des superbes paysages d’un Ouest américain immense et sauvage. Plaisir de retrouver la géniale Merrit Wever de Nurse Jackie, Michelle dockers de Downtown Abbey et le charismatique Jack O’Connel.

⚡️ Dix pour cent (discours de Binoche dernier épisode)

7789927203_le-tournage-de-la-troisieme-saison-de-dix-pour-cent-ne-demarrera-pas-avant-janvier-2018.jpg

10 pour cent

Quatre agents de comédiens, aux personnalités hautes en couleur et aux vies personnelles compliquées, se battent au quotidien pour trouver les meilleurs rôles pour leurs prestigieux clients. Quand Camille, la fille illégitime de l’un d’entre eux, débarque à Paris pour chercher un boulot, cette dernière est alors plongée dans le quotidien mouvementé de l’agence et nous fait découvrir à travers son regard naïf les dessous de la célébrité…
Mon avis : Parfait ! Si ! Je n’ai pas craqué sur une série française depuis biiiiiiien longtemps ! Les personnages sont savoureux et truculents. Faire se succéder les stars est ingénieux. La galerie de portraits féminins est extrêmement réussie. Ca me rappelle mes années agences de comm’… le ciné en moins !
N’oublions pas le discours féministe de l’année par Juliette Binoche :  
« Réjouissons nous que de plus en plus de femmes fassent des films (…) qu’elles participent enfin au grand récit collectif qui s’écrit ici [au Festival de Cannes]. On a besoin de leur regard, de leurs histoires, de leur vérité. Encore aujourd’hui le corps des femmes est un enjeu de pouvoir, de conflit, et le cinéma, les images sont une façon pour elle de résister. » Avant le séisme de l’affaire Weinstein et ses nombreuses répliques, Juliette Binoche tenait un discours engagé, au sein d’un épisode particulièrement réussi
et drôle.

⚡️ The Crown

ElizabethFurCoat.jpg

The Crown

Je finis par celle-ci, dont le titre m’a été soufflé par ma cops’ Olive du blog culturel Pour l’Instant, et que je n’ai pas encore vu. Critique dithyrambique depuis sa sortie. Je m’en vais de ce pas rattraper mon retard. Je vous mets cependant le synopsis !

The Crown se concentre sur la Reine Elizabeth II, alors âgée de 25 ans et confrontée à la tâche démesurée de diriger la plus célèbre monarchie du monde tout en nouant des relations avec le légendaire premier ministre Sir Winston Churchill. L’empire britannique est en déclin, le monde politique en désarroi … Une jeune femme monte alors sur le trône, à l’aube d’une nouvelle ère.

Voilà ! Vous ne pourrez plus dire que vous ne savez pas quoi regarder pendant ces congés de Noël ! Retrouvons-nous revigorés par ces moments en famille en 2018 ! Joyeuse dinde et bons marrons !

Belles fêtes… et #LOVEsurVOUS

laura-cuspote.png

 

Avertissement : De nombreux résumés des séries proviennent des sites Allociné et Sens Critique.

Publicités

29 réflexions sur “15 séries (parfois méconnues) Girl Power

  1. Alizée - She Squats dit :

    Belle sélection ! Je connais bien Riverdale et The Good place que j’ai adoré ! Il y en a quelques unes qui me tentent bien dans ta liste, merci pour le partage 😀

    J'aime

  2. theblondmane dit :

    Vraiment cool cette liste de séries girl power, j’en ai encore quelques unes à rajouter sur ma liste! Mes préférées dans ta sélection sont Girlboss, The Bold Type, Big Little Lies et The good place que j’ai déjà vu! Je pense que celle qui m’a le plus inspiré reste The Bold Type. Du coup, je me permets de te conseiller la série « Victoria » qui est sur la parcours de la reine d’Angleterre qui est à mon sens encore mieux que The Crown! Bisous x

    J'aime

  3. Pauline dit :

    Superbe billet ma belle!!
    Si j’ai moins accroché sur Unbreackable Kimmy Schimdt, la saison 2 de The Crown est encore mieux que la première. Une superbe réalisation. Énorme coupe de cœur pour le couple d’acteurs. 10 épisodes d’une heure dévorés en…. 2 jours 🙄

    Beau cadeau de fin d’année 🙏
    Merci!

    J'aime

    • blogdonotracuspote dit :

      Merci ma poulette ! Kimmy… on aime ou on reste froid… je comprends… mais dans la sélec’ y’en a pas mal que tu risques d’adorer ! Regarde Glow, the Girl boss, 13 reasons, The Little Big Liars, I Love Dick… les yeux fermés ! Mate Godless avec Chris…Tu me dis… hein… quand tu en vois une qui te plait ! Bisouuuuuuuuuuusss.

      J'aime

    • blogdonotracuspote dit :

      Pareil pour tous les livres que tu présentes (surtout dans la catégorie « Saga romantique »)… c’est ça la magie des blogs : de la découverte ! 😉 Très belles fêtes à toi !

      J'aime

    • blogdonotracuspote dit :

      Ouiiiiiiii ! C’est résolument une série à finir… même si aucun happy end n’est envisageable… Merci d’être passée par ici ! Belles fêtes Cyrielle !

      J'aime

  4. olivesbrussels dit :

    Love sur cet article de dingue, une vraie bible cinéphile! Merci Laura! On reparle de Titus de Unbreakable Kimmy, parce qu’il est pour moi un des plus brillants artistes déjantés du petit écran….#UnCyclopeCommeOnEnFaitPlus! Et on débriefera de The Queen par la même occasion 😉 Je Clique sur ton article!!!

    J'aime

    • blogdonotracuspote dit :

      Merciiii ! Contente qu’il te plaise, ma copine ! Titus est magistral et l’avis que j’ai laissé ne lui rend pas forcément gloire alors qu’il illumine la série ! Une abeille digne du 5ème Element ! D’ici le 31 je vais tenter de me mettre à jour sur the Queen pour un débrief « embullé » (mais pas ampoulé) avec les autres Queens du dansefloor ! Bisous

      J'aime

  5. Marie Zap & Chill dit :

    Hello! Ta sélection est vraiment top! Je suis peut être un peu plus réservée sur Girlboss. J’avoue que j’ai été une peu déçue et pourtant j’aime beaucoup l’actrice principale. Sinon tout le reste j’adhère et j’adore! Surtout un gros coup de cœur pour The Handmaid’s Tale !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s