HYGGE, le bonheur simple

Hygge le bonheur simple

Le hygge (à prononcer « hugueu »). Cette quête du bonheur façon grand nord. Cette bouffée de moments précieux aux saveurs norvégiennes. Le concept a envahi nos intérieurs depuis la sortie du best seller « The Little Book of  Hygge » de Miek Wiking. Un art de vivre qui semble être LE nouveau graal. Tasse de chocolat fumant, plaid en laine, cheminée et bon film en famille… Vous vous projetez ? Du vrai « cocooning ». Une  philosophie de vie plutôt efficace, puisque la nation scandinave caracole depuis plusieurs années en tête des pays les plus heureux du monde. Le bonheur serait-il aussi simple qu’une bonne paire de chaussettes en laine ?

Et le HYGGE : c’est le thème du mois de Novembre des BelgoMums !

Vous avez dit hygge ?

On pourrait essayer de suivre à la lettre les 10 commandements du Hygge. Mais certaines nécessités liées à la vie au pôle nord nous manqueraient sûrement, à nous français et belges, pour vraiment comprendre la nécessité de ce mode de survie. Même si le bouquin l’explique bien, il est vraiment difficile de se représenter le manque de lumière pendant plusieurs mois, le froid glacial et la vie reculée au bord d’un lac gelé.

c56221d706e6e5bdb66e1209342a4e5d--hygge.jpg

Je me souviens de mes années finlandaises. Un choc assez intense niveau biorythme. C’est le manque de lumière qui était parfois difficile. A peine quelques heures au creux de l’hiver. Lorsque j’en manquais, je prenais mon bébé, ma bagnole et je fonçais au supermarché du coin pour m’irradier de néons #PasHygge… et de présence humaine. Je me demandais « comment ils faisaient », « comment ils tenaient ». J’en profitais pour faire le tour des rayons et Je me régalais de la truculence de certains produits : le porte saucisse pour les cuire ses knakki géantes sur les braises du sauna ou les rameaux vendus au rayon congelé, entre les pots de glaces et les sacs d’épinards pour se fouetter le dos par +80°C.

Je n’avais évidemment pas lu le livre sur le Hygge à cette période, et personne ne m’avait briefé sur comment tenir le coup. La clé, et je l’ai compris après lecture : le réconfort. Pour affronter les éléments qui peuvent donner un gros coup au moral, il faut se concentrer sur les petits plaisirs simples qui mettent du baume au coeur :

  • les gens qu’on aime
  • une activité « plaisir » et « détente »
  • aucune frustration
  • de la « confort » food
  • le tout dans une ambiance chaleureuse et lumineuse

Parce que le creux de l’hiver en France ou en Belgique, c’est quelques semaines. Là-bas au grand Nord, ça débute en septembre et ça fond en avril… Ca joue énormément sur le moral. Ca rend  quasi neurasthénique !

61DSY-70YyL.jpg

Hygge liebe dich

Bref dans la philosophie « hygge », on combat le froid et le noir avec de l’amour et de la lumière. Logique. A y repenser, on était pas super hygge dans notre pratique, mais l’arrivée de notre petit Finlandais de baby nous réchauffait suffisamment pour tenir bon. Je dis que l’on n’était pas vraiment hygge parce qu’on ne cherchait pas forcément à adapter notre mode de vie au climat. On faisait « comme à la maison ». Alors on subissait et on trouvait la vie en Finlande parfois rude. Mais quand on allait chez nos copains finlandais Olli et Païvi, c’est vrai que ça sentait bon la version locale du hygge : ça fourmillait de bougies, le magnifique poêle ancien crépitait et on s’affairait en cuisine pour préparer dans le grand four un gibier à la sauce aux baies. Les finlandais reçoivent peu pour manger. La convivialité s’exprime au sauna. Mais ceux que l’on connaissait était de fins palais et sortaient pour notre venue des grands crus de Bourgogne made in France.

Conclusion : le Hygge : c’est bien… Mais avec une touche de Nuit de Saint-George : c’est mieux ! #HyggeFaçonFrenchTouch

Simple comme une bonne soupe

23824843_134594620575347_3586530853049597952_n.jpg

Ingrédients de la Lohikeitto soupe :

– un filet de saumon d’environ 400 gr
– un litre à 1,5 litre de bouillon de poisson
– un gros oignon
– 8 pommes de terre à chair ferme de taille moyenne
– 3 carottes
– une ou deux feuilles de laurier
– 2 dl. de crème à cuisiner et 2 belles noisettes de beurre
– l’équivalent de 2 cuillères à soupe de beurre
– de l’aneth (et si vous avez de la ciboulette)
– 5 grains de poivre et du sel

Préparation de la Lohikeitto soupe :

1. Faire chauffer le bouillon de poisson dans l’eau jusqu’à ébullition. Y verser en une fois l’oignon haché, les grains de poivre et les feuilles de laurier.

2. Pendant que le bouillon mijote, éplucher les pommes de terre et les couper en cube d’un ou deux centimètres de côté. Les ajouter au bouillon dès qu’elle sont prêtes, et les y laisser jusqu’à ce qu’elles soient à moitié cuites, une dizaine de minutes environ.

3. Retirer la peau du filet de saumon. C’est la seule partie un peu difficile dans cette recette : le mieux est de prendre un long couteau effilé, de poser le saumon sur sa peau, une main par au-dessus, et de glisser le couteau entre la chair et la peau. Couper ensuite la chair en cubes d’environ 2 cm de côté, puis les mettre dans la casserole avec le bouillon. Laisser mijoter jusqu’à ce que le saumon soit cuit, c’est à dire que la chair soit claire en profondeur et se détache un peu; ça va vite, à peine une dizaine de minutes. Pendant ce temps, hacher l’aneth.

4. Quand le saumon est cuit, couper le feu sous la soupe. Y ajouter le beurre, en mélangeant jusqu’à ce qu’il soit entièrement fondu, puis la crème. En mélangeant, tentez de récupérer la ou les feuilles de laurier. Vérifier l’assaisonnement: le bouillon de poisson est généralement suffisamment salé pour ne pas devoir rajouter de sel à la soupe, mais un peu de poivre est parfois le bienvenu. Ajouter en suite l’aneth et la ciboulette hachés, et mélanger une dernière fois.

Après, il suffit de servir. Traditionnellement, la soupe de saumon s’accompagne de pain de seigle beurré… A déguster bien chaud !

S’il fallait conclure

Bref. Le hygge, c’est une façon de se rappeler que le slow, le simple, le vrai : on a rien inventé de mieux, même pour combattre le poids des éléments. Et pas besoin de vous racheter un nouveau plaid ou un set de bougies… Vous avez tout ce qu’il faut à la maison ! Et s’il vous manque des chaussettes en laine, c’est sûrement l’occasion de vous mettre au tricot. Bonne nouvelle : c’est un vrai yoga pour la tête ! Bing ! Je viens de créer un pont entre le Danemark et l’Inde en une phrase. Y’a pas… sur ce blog : on a pas fini de voyager ! Et on va continuer en chanson. 2 coups de coeur. Eivør Pálsdóttir est norvégienne. Une vraie fée des fjords. Duo du bas, ce sont 2 bretonnes qui reprennent magistralement ce classique venu du Nord.

Eivør Pálsdóttir: Tròdlabùndin (Trøllabundin)

DUO DU BAS – Falturill, chant traditionnel norvégien

#LOVEsurVOUS mes petits Hyggeurs

laura-cuspote.png

 

 

Publicités

26 réflexions sur “HYGGE, le bonheur simple

  1. Les tests de sevy dit :

    Je ne connaissais absolument pas alors merci pour la découverte je ne sais pas si je le dise correctement mais au moins maintenant je connais merci pour la recette de soupe vraiment super sympa je vais me la tenter

    Aimé par 1 personne

    • blogdonotracuspote dit :

      Cette soupe : un succès chez les petits comme les grands ! 15 min à tout casser pour la préparer et tout de suite tu voyages ! 🙂 Merci d’être passée par ici !

      J'aime

  2. Marie Zap & Chill dit :

    C’est vrai que c’est une tendance dite « à la mode » (même si apparemment maintenant il vaut mieux se plonger dans le Lagom), mais j’adhère totalement !
    Pour moi, c’est surtout l’idée cocooning qui s’en dégage qui correspond tout à fait à ma vision du bonheur je crois, à la joie de partager un bon moment entre amis ou en famille ^^

    Aimé par 1 personne

  3. louloutediary dit :

    Ce livre me rend curieuse, je pense que je le lirai prochainement, car je suis toujours en quête d’un quotidien meilleur :). Mais c’est sur que rien ne vaut un moment avec ceux qu’on aime !
    Concernant la soupe, je ne suis pas fan de la soupe en général, alors je passerai mon tour. En plus, mon conjoint n’aime pas le saumon, alors bon … xD
    Bonne soirée
    Elsa

    J'aime

  4. marinette1935 dit :

    hygge pour moi j’en entends parler mais j’aime pas tout ce qui est tendance, car on ne sait plus ou donner de la tête, je fais selon moi et puis voilà , merci tout de même pour ton article sur ce livre et sur la soupe

    J'aime

  5. Julie @ Julie lit au lit dit :

    Selon moi, le secret du bonheur danois est la confiance. J’en ai parlé quelques fois sur mon propre blog.

    J’ai visité la Finlande en novembre 2014 et je déprimais beaucoup puisqu’il faisait noir. Je n’imagine pas autour du 21 décembre! Je me souviens que plusieurs endroits fermaient à 15h parce qu’il faisait déjà noir… Tu as vécu combien de temps en Finlande?

    Aimé par 1 personne

    • blogdonotracuspote dit :

      Coucou Julie ! 2 ans ! Le mois de novembre était pour moi le plus dur : pas de lumière, pas toujours le grand tapis de neige qui réverbère… et surtout pas encore les décorations raffinées de Noel ! Niveau biorythme, ce manque de lumière a un impact immédiat sur l’énergie. Côté confiance, la Finlande est un pays qui s’est toujours fait ballotter, enclavée entre la grande Russie et la puissante Suède… Un peuple fier d’avoir tenu le coup, mais résolument taciturne. Côté « confiance » je ne sais pas s’ils sont aussi « hygge » que les danois. Mais ils sont capables de belles choses. Preuve en est leur système scolaire qui lui donne une belle confiance aux enfants et aux futurs adultes ! ^^

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s