Changer d’ère

Copy of Post blog #2-9.png

Si consommer de l’objet nous procure désormais plus de mauvaise conscience que de plaisir, nous devons néanmoins continuer à passer le temps. Alors que je pédalais l’esprit léger sur mon vélo loué à Cascais, Potugal, fermant le rang derrière ma petite troupe, je réfléchissais à comment nous passons doucement de l’ère de la consommation de biens à celle de la consommation d’expériences.

Si vous me suiviez ou , vous n’êtes pas sans savoir que la Famille Cuspote a posé ses valises pour une semaine près de Lisbonne, histoire d’aller respirer un air plus doux : celui des vacances. Pour autant, voyager ne veut pas dire tourner le dos à certaines résolutions prises à la ville : ne rien acheter qui ne soit superflu (à l’exception des pasteis de Nata délice de pâtisserie locale– classées d’utilité publique par toute la famille) et continuer à cuisiner un maximum « maison » (c’est-à-dire ne pas faire tous les repas en dehors de l’appartement loué). Vous allez sûrement penser qu’à concevoir les vacances ainsi, on réduit considérablement les opportunités de petits plaisirs. Tout dépend de ce que l’on souhaite faire avec son argent.

Fini les « on ne sait jamais »

Si on fait sa valise comme on consomme, alors fini les « nan mais siiiiiii je prends ça… parce que tu saaaiiiiiiis… on ne sait jamais ». On se laisse évidemment la possibilité d’un chouette craquage ou deux, d’un objet plaisir qui trouvera parfaitement sa place dans notre salon ou notre garde-robe. A avoir voyager 18 mois mon sac à dos sur les épaules, on apprend vite que toute chose achetée est une chose à porter. Et là, pour cette semaine de vacances, c’est le sac à dos XXL que nous avions pris pour toute la famille, histoire d’avoir encore 4 mains disponibles pour prendre les transports en commun avec nos minus. Donc avec le temps, on apprend à distinguer les achats « wouah » des «oui pourquoi pas ». Une fois cela en tête, on voyage différemment, délaissant complètement les centres commerciaux qui regorgent des mêmes enseignes qu’à la maison ou les boutiques à touristes, et on met le focus sur ce que la ville offre à voir, à apprendre… bref à expérimenter.

Si vous êtes plutôt un.e accumulateur/trice compulsif/ve de souvenirs, vous avez peut-être envie de savoir si vous êtes prêt.e.s à changer de façon de voyager. Faite ce simple test :

Replongez-vous quelques minutes dans vos 2 derniers voyages, puis réalisez un rapide état des lieux de tout ce que vous avez ramené. Une fois la liste mentale établie (en gros), demandez-vous :

  • si vous avez utilisé ces objets
  • si les dits objets vous procurent vraiment de la JOIE (façon Marie Kondo)
  • si les souvenirs ramenés à la famille ont REELLEMENT faits plaisir (je ne vous fais pas un dessin, on a tous quelques exemples en tête)

Si le bilan n’est pas jojo, et que finalement le fruit de vos achats compulsifs estivaux dorment quelque part dans vos placards, repensez à mes conseils lors de vos prochains voyages. 😉

samuel-zeller-144543.jpg

Va, vis et reviens

Limiter au maximum son temps et son argent en déambulations dans les boutiques va nous faire gagner un temps précieux. Et comme nous sommes là pour VIVRE façon locale, ne perdons pas une seconde : VIVONS ! Ouvrons les yeux, ravissons nos papilles, testons de nouvelles activités, apprenons tout de cette histoire et de cette culture qui s’offrent à nous !

Premier trip en famille pour les Cuspote, en dehors des séjours chez les parents. Alors quand on dit VIVRE… c’est évidemment à leur rythme. Donc pas plus d’une visite par jour,  c’est la règle d’or (j’ai revu mes prétentions immédiatement à la baisse quand à Sintra nous avons réussi à ne voir qu’un château sur les 3 prévus), et surtout on alterne « une activité pour eux », « une activité pour nous »… parce que visiter une capitale comme Lisbonne, même si on leur promet une super vue depuis le Castillo San Jorge ou un goûter au top… ça leur demande quand même de se fader 7 collines à grimper. #RasLesClaquettes

Astuces :

Le Tuk Tuk reste une alternative sympa pour visiter la ville. Pas de panique, ne prévoyez pas de réserver, il semblerait qu’ils aient poussé comme des champignons ces 3 dernières années ! C’est exotique et ça coûte moins cher qu’un taxi. Personnellement nous avons opté pour les transports publics, nos pieds… et des vélos quand nous avions envie de sillonner le littoral ou nous rendre à des plages plus lointaines.

Pour éviter de vous faire des restos matin/midi et soir, pensez à aller au marché local ! Sur les bords de mer il y a toujours un marché aux poissons ou des halles. Pensez à y aller tôt pour avoir du premier choix extra frais ! Langouste, sole, lotte… il est l’heure de se faire plaisir  ! Les marchés sont toujours l’occasion de découvrir un fruit ou un légume nouveau (et C’EST une expérience ! ^^).

shane-rounce-217683.jpg

Vacances j’oublie tout ?

Préférer les expériences aux dépenses matérielles… donc. Ce n’est pas que moi qui le pense, Air BnB nous le suggère déjà depuis sa homepage ! Aujourd’hui l’incontournable acteur de l’économie collaborative ne se contente plus de mettre en relation les particuliers à la recherche d’une location courte durée, le géant vend aussi de l’expérience. Tu vas à Lisbonne ? Super ! Tiens, t’as pas envie de réserver un concert de Fado dans l’Alfama (quartier historique et populaire) avec Maria ? Hé, une initiation au surf sur la plage de Carcavelos avec Joao, ça te tente ?

L’expérience est la nouvelle valeur montante des circuits touristiques, et je trouve cela sain, tant qu’elle reste authentique. Même si ce n’est pas nouveau, ça nous pousse à revenir à cette tradition du « j’ai fait ça » et moins du « j’ai acheté ». Et si ces expériences peuvent se faire entre personnes directement, sans forcément passer par une industrie formatant du souvenirs en boîte, je préfère encore plus. Le contact, surtout à l’étranger n’est pas toujours facile à créer en dehors des commerçants ou des touristes en goguette. Partager un moment autour d’une expérience de vie peut conduire à tisser un lien avec l’habitant, et un souvenir du pays que l’on gardera longtemps en tête.

dahee-son-204749.jpg

Revenir à l’essentiel

Il suffit de poser la question aux enfants pour finalement garder l’essentiel.

– Moi : Lil’G ? Quels sont tes 3 meilleurs souvenirs des vacances ?

– Lui : Euuuuuh… Voir des requins et des raies à l’Aquarium… Manger des Pasteis de Nata tous les jours… sauter dans les vagues… et faire du vélo… et manger des glaces le soir… ohhh mais ça fait plus que troiiiiiiis çaaaaaaa ! 🙂

Alors voilà ce que l’on a ramené dans nos valise en plus des 3 peluches de l’Aquarium de Lisbonne, des centaines de photos, des dizaines de vidéos, une bonne dose de repos, des rires en pagaille, des brouettes de bisous qui pètent, quelques courbatures suite aux 35 km de vélo en 2 jours, quelques coups de soleil, et 2 kg en plus sur la balance à mettre sur le compte des pasteis de nata !

Plus sur Cascais et Lisbonne en famille dans un prochain billet ! Promis !

 jason-briscoe-152941.jpg

On se quitte en musique

J’espère que vous avez passé des belles vacances de Pâques ! Si vous êtes en plein dedans, n’oubliez pas de VIVRE l’instant présent, tout simplement ! Pour vos douces oreilles, un petit bonbon musical qui remet dans ce ciel gris bruxellois des ondes chaudes et colorées ! #VivaPortugal

Junip – Oba, Lá Vem Ela

#LOVEsurVOUS

Laura cuspote

Publicités

20 réflexions sur “Changer d’ère

  1. Renée dit :

    J’avoue que ça fait bien longtemps que je n’achète rien lors de voyages après m’être rendue compte que jamais ça en correspond à son chez soi…..Par contre j’envoie des cartes pas mal même et, on profite de découvrir plus ainsi que de plaisirs sur place. Bravo beau billet

    Aimé par 1 personne

    • donotracuspote dit :

      MERCI Renée ! Tu mentionnes l’incontournable : la carte postale évidemment ! J’ai oublié de LA mentionner tellement est demeure l’achat incontournable pour faire plaisir à la famille ! Merci pour ton gentil mot ! Bises

      J'aime

  2. mespetitso dit :

    J’aime beaucoup ta vision, je la partage totalement ! Et retrouver les mêmes enseignes en vacances que celles qui nous croisons déjà bien assez ici, c’est tellement ça (et du coup tellement inutile !) On n’est pas contre une sortie resto, et les enfants qui grandissent nous y feront peut-être aller plus souvent, mais ce que l’on préfère vraiment, c’est l’apéro des vacances, les grands qui siroptent leur verre (en attendant de déguster du local) en regardant les petits jouer (ou faire un Pestacle) 🙂 Bises ma belle !

    Aimé par 2 people

    • donotracuspote dit :

      Ca faisait un baille que nous n’avions pas pris le large loin de la famille où nous allons en principe séjourner… et ça fait un bien FOU !!! Aurore, il va falloir penser à faire un petit break ! Bises 😉

      J'aime

  3. Louloutediary dit :

    D’origine portugaise, j’adorerais visiter Lisbonne et ses alentours. J’aime beaucoup ta philosophie de vie car je la partage depuis quelques mois maintenant. Avant, en vacances, je ramenais toujours des souvenirs plus inutiles les uns que les autres (ils ont d’ailleurs tous été donnés …). A présent, je préfère ramener plein de belles photos et vidéos, et un petit souvenir culinaire par exemple, ou un magnet pour égayer la cuisine ;). Je lirai ton prochain billet avec plaisir !
    Bonne journée

    Aimé par 1 personne

    • donotracuspote dit :

      Coucou ! Je te recommande vraiment cette région de Lisbonne, même à Pâques on peut avoir les pieds dans l’eau (oui c’est l’océan dont c’est un peu glagla !!). En effet, rien de mieux que de ramener des petites spécialités, ça fait prolonger le dépaysement une fois rentré ! Belle journée et merci d’être passée par ici !

      J'aime

  4. Sweet Judas dit :

    Je plussoie le minimalisme. Même si, ayant déménagé récemment, je constate que j’avais beaucoup BEAUCOUP plus de choses que ce que je pensais (c’est fou tout ce qu’on peut rentrer dans 35m² en moins de quatre ans, quand même). Et puis, le minimalisme en vacances, c’est le bien : y’en a marre des porte-clefs en forme de Tour Eiffel dès que quelqu’un fout les pieds à Paris, flûte.
    Sinon, il faut que je le dise : j’adore la photo du vélo posé négligemment sur le mur jaune. Voilà.

    Aimé par 1 personne

    • donotracuspote dit :

      M’en parle pas de ces déménagements. J’en ai fait au moins… pfffff…. 10 depuis que je suis une grande fille indépendante (wouaiiih wouaih) et à chaque fois le même effroi : « mais qu’est-ce que c’est que tout ce bordel !! ». En plus, organisée comme je suis, je ne fais pas des cartons mais j’entasse plutôt dans une camionnette à la vas-y-que-je-te-pousse… du coup tu les vois bien, individuellement, ces brols (belgicisme) entassés ! Pour la Tour Eiffel, j’en avais acheté une à mon minus, lors de la découverte de la Dame de Fer. Elle a perdu un pied au bout de 3 semaines. Même pas de la qualité ;D J’te juuuuuuuuuuure #ModeTourDeTiseActivated Roh, ce vélo… et tout ce jauuuuuuune ! C’est beau le Sud… les couleurs… la mer… le soleil #MaisQuestCeQueJeFousLà #JenDisDesGrosMotsDisMoi Merci pour ton message, Bises !!

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s