Les réseaux du coeur

Paris, l'amour plus fort que tout

Paris, l’amour plus fort que tout

Vendredi soir je me suis assoupie une petite heure dans le lit de ma fille après avoir les avoir couchés, elle et son grand frère. C’est la sonnerie de skype qui m’a réveillée. J’émerge doucement. Ca doit être N. (mon conjoint au Nigéria pour la semaine). Je rappellerai dans 2 minutes. Je sors sur la pointe de pieds de la chambre, en prenant soin de les embrasser encore une fois. Puis je m’allonge sur mon lit, comme je le fais le soir quand je suis seule, pour passer encore quelques heures sur mon ordinateur.

J’allais rappeler N.. Mon écran était resté ouvert sur Twitter…

#Alertes

#Attentats

#Paris

#StadedeFrance

#RuedeCharonne

#Bataclan

#Porteouverte

#Recherche

Il était 22h12, le cauchemar ne faisait que commencer. J’allais me réveiller. Mais non, les tweets se succédaient à une allure folle et m’apprenaient que des milliers de personnes vivaient l’angoisse et la terreur dehors, dans la rue ou enfermées dans cette salle de concert que j’adore, vivants ou blessés. Je mets France Info en fond sonore. C’est confirmé. Les yeux écarquillés, tremblante et le coeur serré, je fonce sur Facebook pour un rapide message : « Amis parisiens ??? Vous allez bien ??? Peur au ventre… mai sûrement moins que vous… ». Premières réponses. Premiers soulagements. Mais les demandes d’aide d’anonymes ne cessent de se multiplier sur les réseaux sociaux…

Que faire ? Sentiment d’impuissance énorme… et puis…

Et puis… pour la première fois depuis que les j’utilise, j’ai eu l’impression qu’ils prenaient, en ce vendredi 13 novembre vers 22h, tout leur sens. Entraide, soutien et solidarité. La mobilisation est immense, comme pour amortir l’onde de ce choc et montrer que malgré l’horreur Paris et la France sont toujours vivants.

Alors depuis mon lit bruxellois, loin de mon Paris, du son des sirènes et des cris, j’ai pu à ma façon prendre part à cet incroyable mouvement fraternel, qui face à la barbarie donne immédiatement foi en l’humanité.

J’ai retweeté tous les #Recherche et les #Porteouverte qui passaient sur mon fil, frénétiquement. A chaque RT, j’envoyais un message par la pensée (Allez tiens bon Sophie, les secours arrivent ! Accroche-toi Christophe, on pense à toi ! »). Tous ces inconnus n’étaient plus des anonymes. Je pouvais contribuer à ma modeste échelle à les aider. J’avais sincèrement le sentiment que si je ne le faisais pas, je les laissais tomber #nonassistanceàpersonneendanger

Les personnalités influentes sur Twitter comme Norman ou Antoine de Caunes proposaient aux RTeurs de les tagger pour décupler l’impact des re-publications.

Sur Facebook, vers 23h l’outil de signalisation a été mis en place pour identifier les personnes « en sécurité ». #Ouf. Tout le monde va bien, apparemment.

Aujourdhui, nous connaissons le sort de ces beaux visages souriants qui circulaient sur nos murs. 129 ont payé cher le fait d’aimer la vie.

En ce lundi, nous sommes tous allourdis, abasourdis, hébétés par ce qui s’est passé. En ce lundi, j’ai aussi l’impression que la tension a basculé sur Bruxelles. Le loup est rentré dans l’une de ses bergeries me disent les journaux. Les sirènes retentissent dans la ville. La police encercle Molenbeek. La rue de la Loi est actuellement bloquée par des équipes de déminage. Le monde, avec ses grands yeux encore bouffis de larmes, dévisage Bruxelles.

Comment réagir lorsque l’on est conscient du danger. Et si la suite : c’était ici ? Après les terrasses, pourquoi pas les écoles ? L’ennemi n’a pas de visage. Retenir sa respiration. Encore. Ne pas sombrer dans la psychose. 

Le paradoxe ? Si je vous avais dit avant ce vendredi noir que N. était pour 15 jours au Nigéria, vous auriez tremblé comme je tremble à chaque fois qu’il part. Mais le danger se cache souvent plus près qu’on ne le croit.

Toutes mes pensées et mes larmes rejoignent celles des familles des victimes.

#AIMER #AIMERENCORE #CROIREENLHOMME

Les Innocents – Love qui Peut – Mandarine // 2015

Et vous ? Ca va ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s