L’instant musical #1 en mots et en vidéos

Non… Je ne me résous pas à débuter cette rubrique musicale ♩ ♬ ♭ ♪ ♫ ♮sans vous faire part d’une pensée réflexion que j’ai eue il y a quelques jours quand je suis allée voir le concert de Fauve aux Fêtes de la Francophonie à Namur.

Fauve ? Vous connaissez sûrement. Fauve, c’est un collectif pas vraiment comme les autres avec pour ambition de ne surtout pas rentrer dans une case.  Des mots aiguisés avec finesse, une musique entêtante et enivrante. Fauve, ce n’est ni du rap, ni du slam, ni de la pop : c’est un nouveau genre, le genre vraiment nouveau pour moi (qui aime la pop, le rock et la folk). Les mots aux secours des maux balancés à la figure du monde avec frénésie. Un trop plein d’énergie teinté de colère, de rage et d’espoir, des textes parfois crus, mais tellement réels, où chacun d’entre nous pourra s’identifier. Fauve c’est torturé et ça fonctionne, c’est la jeunesse d’aujourd’hui sans demie mesure (quoi j’ai presque 2×20 ans ?!), sans délicatesse mais traduisant un mal être. Sur fond de guitare, percussions, basse et clavier, les mots débités à toute allure glisse avec une aisance presque indescriptible. Bref, grosse fan !

Je me souviens parfaitement où j’étais la première fois que j’ai entendu leur titre  » Kané « . Il était 1h30 du mat’. Je venais de me faire une charrette au boulot. J’étais HS, dans ma voiture, à conduire à la force de mes automatismes. Et là, à la radio, sur la Première (RTBF), la musique débute…s’emballe et me prend au tripes. shebaM ! pOW ! pOP ! wiizZZZ ! Aux tripes !

Et là, en revenant du concert de Namur, je sentais les particules emmagasinées pendant le live habiter mon corps et mon esprit. #NuitsFauves. Je me répétais que seule la musique à ce pouvoir incroyable, indescriptible. La télétransportation n’existe toujours pas mais combien de voyages réalisés par elle, grâce à elle, avec ELLE.

Je repensais à ceux qui comme Fauve m’avaient impressionné par leur originalité ces 10 dernières années et j’ai immédiatement pensé à Camille, Christine and the Queens et Stromae. Pour moi ce sont sans conteste avec Fauve les 4 groupes/musiciens francophones les plus bourrés de talent. Ils conjuguent à merveille (pour mes oreilles) l’accord des mots et de la mélodie. Ils sont d’ailleurs tous auteur-compositeur-interprête. Il n’y a pas de secret.

Et chez vous ? Ce serait qui ?? N’hésitez pas à laisser dans un commentaire votre avis sur la question. J’ai hâte de connaître vos références en la matière ! (@Olives : Francis Cabrel ne compte pas… hein… on a dit 10 ans ! 😉 )

Continuons dans le talent à l’état brut avec quelques pépites #Fresh dégotées au débotté de déambulations digitales (pas mal l’enchaînement des mots en D !!). Du girlpower en puissance. Attention, pas de l’acabit des 4 cités précédemment… mais à suivre.

1 // Jain // Come

Toute jeune française auteur-compo-musicienne… Bref, une vraie. #Asuivre

// Majo

Ah Madjo ! J’en avais beaucoup parlé il y a 5 ans quand elle faisait ses débuts. Elle revient avec un nouvelle album dont voici un bel EP. Malheureusement, elle ne semble pas trouver encore son public. Peu de vues sur ce clip/live pourtant si #enivrant.

3 // Yseult // La Vague

La douce Yseult qui m’a fait vibrée pendant La Nouvelle Star 2013/14. Un premier album que j’avais trouvé très prometteur et fidèle à ce que j’avais apprécié de l’artiste pendant les lives. A mon goût ce ne sont pas les bonnes chansons qui sont sorties sur les ondes. L’album n’a d’ailleurs pas eu le succès escompté. Mais Yseult s’accroche (je la suis sur FB) et vient de signer avec un nouveau tourneur. #Crossedfringers

4 // Ariane Moffat // Debout

Ariane n’en est pas à son coup d’essai. Déjà 4 albums à son actif plus un petit dernier pour octobre 2015. Du talent pour nous mettre tous #debout et un clip ultra vitaminé.

L’avis de Dominique Keller 
Inaugurant d’heureux événements familiaux par un cinquième opus (22h22, 10/03), placé dans un registre plus électronique mais pas moins sensuel, Ariane Moffatt a concocté un cocktail de groove et de refrains aux paroles très personnelles, un peu comme si la belle Aquanaute (2002) de Montréal, connue là pour son Je Veux Tout de 2008, avait dorénavant décidé de mettre les bouchées doubles devant la vie, tel ce premier extrait au titre exutoire, illustré par la chorégraphie d’Isabelle Boulanger.

logo spotifyEnfin si vous aimez rester « tuned », mon copain Genaro Bardy (un photographe parisien de talent dont je vous parlerai prochainement) se fait à chaque saison des playlists electro/pop sur Spotify de qualité. Au-préalable il demande sur Facebook à ses potes leur(s) tube(s) du moment, puis il compose une sélection à partir de ce qu’il recueille. Suivez sa playlist de l’automne, elle est excellente !

J’espère que cette sélection vous aura plu ! Excellente soirée et n’oubliez pas « Good music makes good people » !

**Texte de Fauve pris en partie de nowplaying-mag.com

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s