La nuit se couche dehors

Quand ils viennent sans crier gare, toujours laisser rouler les mots. Même dans une forme que je ne maîtrise pas du tout, la poésie.

La nuit se couche dehors
et fait mourir les ombres.
Le jour éclate en moi
comme une fièvre sombre.
Ils ont beau dire et faire
Je ne bougerai pas
S’ils veulent créer la guerre
Ce sera donc sans moi.
Je ne suis pas des leurs,
Je ne le souhaite pas.
Qui fait mourir mes soeurs,
fait des hommes des soldats
Qui tue ainsi l’enfance
En habits de combat
Ils ont beau dire et faire
Je ne bougerai pas
S’ils veulent créer la guerre
Ce sera donc sans moi.
J’objecte les consciences
Me dérobe à la loi
Mais ne me dérobe pas
à mon humanité.
Qui peut me demander
de tuer un ennemi
pour unique raison
qu’il foule ma patrie.
Je la donne volontier
si c’est le prix fixé.
Désormais je suis libre,
le monde est ma maison.
Plus de fièvre dans mon coeur
Seulement une chanson.
Laura Schlichter
11.11.18

#LOVEsurVOUS

La nuit se couche dehors

et fait mourir les ombres.

Le jour éclate en moi

comme une fièvre sombre.

15 gestes Zéro déchet ultra simples !

Copy of Post blog #2-16.png

Six mois d’absence valaient bien un article-fleuve sur ce thème qui m’est cher : l’engagement vers plus de conscience éco-responsable. J’en profite aussi pour vous dire que si mon absence fut une source d’inquiétude (merci à celles qui m’ont envoyé des petits messages), je vous invite à découvrir DEUX PLUS UN sans tarder. Vous risquez d’y voir ma tête, et celles de mes amies et partners dans cette nouvelle aventure.

Je vous avais demandé, il y a quelque temps, si le sujet de la réduction des déchets dans la maison vous intéressait. La réponse fut assez unanime, signe que l’envie est là, bien présente. Alors si je peux vous aider à démarrer, j’en serai la première ravie ! Lire la suite

Le champ de bataille

Copy of Post blog #2-16.png

« Le problème avec les enfants, c’est qu’ils grandissent. Un jour, sans prévenir, ils claquent les portes, rapportent de mauvaises notes et ne s’expriment que par onomatopées. Surtout, un jour ils cessent de vous considérer comme un dieu sur terre. »

Je ne sais pas si c’est parce mes deux enfants chéris -qui ne sont pourtant pas en âge de-  me donnent souvent l’impression d’être des adolescents précoces, mais cette lecture de Le Champ de Bataille (paru aux éditions Allary) de Jérôme Colin fut une remuante immersion dans le quotidien de parents d’ados en crise. Et comme une bataille peut en cacher une autre… le couple n’est pas en reste niveau faux pas, dans ce nouveau roman. Un livre à mettre entre les mains de tous les parents pour s’interroger, pour se déculpabiliser, pour se remobiliser.  Lire la suite

Larme à gauche

Copy of Post blog #2-15.png

Crédit photo : Les Inrockuptibles

Quand les semaines sont entachées de larmes, quand les émotions s’emmêlent, on ère entre deux états, nous questionnant un peu plus sur le sens des choses. Et comme souvent, les hasards de la vie tachent de nous livrer leurs morceaux de vérité. Assise dans ma voiture écoutant la radio, mon oreille a rencontré la BEAUTÉ. Mon coeur s’est alors allégé. Lire la suite

Du français dans le texte

Copy of Post blog #2-14.pngHier, Jérôme Colin me laissait entrer sans frapper dans son émission de radio, tout en me permettant de rester confortablement assise dans ma voiture. France Brel, fille de son célébrissime père, faisait la promotion de deux ouvrages majeurs récemment publiés Jacques Brel – Chanteur et Jacques Brel – Auteur. Elle s’amusait à nous raconter le processus créatif de son père, quand il façonnait ses vers dans son français si particulier, hérité d’un français-flamand. Et Jacques, quand il avait passé sa journée à faire rouler les rimes sous la langue, il avait mal aux mollets. Oui, aux mollets ! L’auteur avait hérité par ses origines flamandes de ce goût de l’effort dans le travail. Alors pour travailler le mot, le mot en mouvement, le mot à chanter sur scène, il écrivait debout. Le mot devait en quelque sorte pouvoir coller à son corps. Je trouve ça tout simplement fascinant. Je crois que si je pouvais avoir une autre vie, j’aimerais écrire des textes de chansons. Et ne me dites pas : « vas-y, Laura ! Lance-toi ! » car je vous répondrais que j’ai déjà une liste de métiers longue comme le bras à explorer… pour une seule vie. Lire la suite

Blogs à part

Copy of Post blog #2-13.png

Je crois que dans mes brouillons d’articles non publiés, car pas fini, ce sujet revient très fréquemment. Pourquoi je blogue ? C’est vrai, blague à part, pourquoi ? Pourquoi passer des heures sur mon ordinateur, à enchaîner les mots, à relier les idées, si au fond de moi je sais que je ne deviendrai pas une grande blogueuse influente ! La question est revenue cette semaine sous plusieurs formes et cette fois, je me suis forcée à aller jusqu’au bout de la réflexion. Lire la suite

Tout ce que l’on ne m’avait pas dit sur Disneyland Paris !

Copy of Post blog #2-9.pngJe ne suis pourtant pas une « bleue » de Disneyland Paris. Non. J’avais, avant hier, pas un, ni même deux, mais bien 3 séjours à mon actif ! Oui madame ! Le premier en 1995, où « EuroDisney », comme on l’appelait jadis, n’était encore qu’un jeune parc flambant neuf. Je me souviens de mon père qui, adepte des roller coasters à sensations, dût porter une minerve pendant tout le reste du séjour après quelques loopings dans Indiana Jones. J’y suis retournée 2 fois à mes 21 ans et 22 ans grâce mon amie Christine, dont la compagnie de danse avait gagné la possibilité de faire un spectacle en Live dans l’un des théâtres du parc. Puis les années ont passé, les décennies aussi… Jusqu’à ce qu’ Elsa et Anna (oh celles-là si je les choppent !!) nous lobotomisent avec leur « Libérée Délivrée ». Avec les deux soeurs gelées est né le goût immodéré des princesses chez ma Little. Une cagnotte de Noël plus tard, nous les avions enfin nos fameux sésames pour le pays magique. Mais tout était-il comme dans mes souvenirs ? Voici tout ce que l’on ne m’avait pas dit sur Disneyland Paris !

Lire la suite

Des gaffes… et des gaufres (la recette inratable)

recette gaufres inratables

Délicieux week-end à montrer les merveilles de Bruxelles à des parisiens enthousiastes de découvrir la capitale belge. Sablon, M.I.M, Mont des Arts, Manneken-Pis et sa copine Janneke, quelques bières et un stoemp aux Halles Saint-Géry, crochet chez Dill & Kamille, enfin l’ambiance puces and b’roll des Marolles. Coup de chance, Bruxelles se pare pour quelques jours d’atours éphémères pour le Bright Brussels (12 installations lumineuses dispersées dans la ville) nous permettant de voir un Atomium lumineux en plein centre de la Grand Place ! si ! Tout aurait été parfait si nous avions pu déguster une gaufre chez Dandoy #Institution. L’envie fut quasi tuée dans l’oeuf quand nous avons aperçu la file d’attente. Qu’à cela ne tienne : je leur en ferai moi-même des gaufres belges !
Lire la suite

5 talents belges à suivre en 2018

10 talents belges à suivre en 2018

Vous connaissez le plaisir que je prends à vous faire découvrir des artistes prometteurs. La Belgique en regorge et il est temps de vous lister mes récents coups de coeur. Voici la liste des 5 talents belges à suivre en 2018. Certains ont déjà franchi la barrière des Ardennes (et vous avez peut-être pu les entendre à la radio ou les voir en live). D’autres sont encore très confidentiels, même ici à Bruxelles. Mais tous sont à mettre entre vos oreilles délicates. Bonne ballade musicale, en 2 parties. J’attends vos tiercé dans l’ordre en commentaire ! Lire la suite