Brèves de métro

Brêves de métro

Paris. Je trainais mes sacs d’un métro à l’autre pour rejoindre mon joli point de chute du 15ème. Moi qui ne prends jamais les transports en commun à Bruxelles, trop mal habitée à dégainer mes clés de voiture à chaque fois qu’il y a un déplacement à opérer, j’avoue réapprécier de zoner dans les wagons, observatrice de cette faune urbaine et souterraine. Il faut dire que comme je passe  maximum une petite journée par mois dans la belle capitale, pas le temps de subir les agressions répétées de cette foule compacte agglutinée dans les rames ; là je prends mon temps, évitant les heures de pointe, et j’observe.  C’est un peu mon café en terrasse d’avant… le soleil, le Perrier tranche et le Elle en moins. De ces observations sont nées ces brêves de métro… Lire la suite

Allons enfants

The New Marianne

Photographe et crédit: Pascal Colrat | Title: The New Marianne

J’aimerais tellement voir un jour une femme prendre les rênes de mon pays. Vraiment. Sincèrement. Vous voyez… une besogneuse. Une impliquée jusqu’au coeur. Une qui fait le boulot de 4 hommes. Une qui concilie France et pourquoi pas couches et biberons. Là, sonnerait la révolution.

Oui, je crois que le vrai renouveau, le nouveau souffle, la renaissance tant recherchée et attendue, c’est une femme qui peut l’apporter. Cette intuition profonde je l’ai depuis des années. Des années que je me rue aux urnes pour faire mon devoir de citoyenne, mais que je ne fais que des votes de raison parce que je sais qu’au final…

J’aimerais qu’une femme un jour gouverne la France, mais pour autant, n’imaginez pas un quart de seconde que Lire la suite

Changer d’ère

Copy of Post blog #2-9.png

Si consommer de l’objet nous procure désormais plus de mauvaise conscience que de plaisir, nous devons néanmoins continuer à passer le temps. Alors que je pédalais l’esprit léger sur mon vélo loué à Cascais, Potugal, fermant le rang derrière ma petite troupe, je réfléchissais à comment nous passons doucement de l’ère de la consommation de biens à celle de la consommation d’expériences. Lire la suite

Tiens, le revoilà !

tiens le revoilà

Tel un marin qui aurait pris le large trop longtemps, c’est avec une impatience non dissimulée que l’on voit revenir le soleil printanier. Je me fais ce matin l’effet d’un gros matou qui ferait bien son plein de vitamine D au chaud sur une terrasse. Oui « gros » car l’hiver a eu raison… de ma raison… Sabine Paturel  chantait « J’ai tout mangé le chocolat »… Si je devais refaire la version je rajouterais « J’ai tout mangé le chocolat, les pains au lait et les dernières papillotes des fêtes » #CallMeChocoDesGoonies Lire la suite

Taxi ! Suivez ce dinosaure !

Copy of Post blog #2-6.png

Il a suffi d’une phrase, qui est tombée sans crier gare entre la poire et le fromage, pour que je réalise que mes enfants ne m’imagineront JAMAIS enfant. NEVER. Il faut nous y faire les renps’, nous avons, sommes et serons toujours des adultes pour nos enfants, et il m’est avis que vers l’adolescence nous allons glisser gentiment vers « vieux cons » ! Mais ça nous laisse quelques belles années devant nous ! 😉 #ProfitonsEn

Bref, c’est au moment où Miss D m’a affirmé que : « Naaaaan même paaaaaas, tu-ne-peux-pas-avoir-eu-de-télé-quand-t’étais-petite-parce-que-y’avait-pas-la-télé-au-temps-des-dinosaures-et-des-chevaliers » que la réalité s’est imposée à moi.

Cette affirmation m’a faite autant rire aux éclats que forcée à faire quelques petits rectificatifs dans ma genèse personnelle. Apparemment, mon histoire était définitivement  liée, dans l’esprit de ma minus, à la Grande Histoire.

Donc aujourd’hui on s’attaque à un mythe : ce que mes enfants savent de moi (enfin Miss D). Et c’est le thème du mois de Février des #Belgomums ! Lire la suite

Je ne suis pas normale

Copy of Post blog #2-4.png

Ce matin je suis dans l’obligation de me poser cette question existentielle : Ai-je vraiment un coeur ? Suis-je un être doté de sensibilité ? Suis-je « normale » ? Jusqu’à hier je le pensais sincèrement. En 90 minutes : tout a été remis en cause.

Il y a des soirées qui s’annoncent inoubliables : un plan ciné en amoureux, un babysitter trouvée sans mal et un film attendu depuis des semaines, La La Land de Damien Chazelle.

La La Land, c’est selon l’Humanité tout entière le meilleur film de l’année.
La La Land c’est le consensus absolu en ces temps de fracture et de division.
La La Land, c’est du baume au coeur en tartine généreuse. Lire la suite

Adoucir Paris

Copy of Post blog #2-18.png

8h15. Sur le banc humide de l’arrêt du bus 39 que j’attends à Convention, je pose mes sacs, lourds, dans un profond soupir. Le poids des sacs y est pour beaucoup, le poids de la Capitale aussi. Cette question tourne en boucle dans ma tête «Comment font-ils ? Comment y arrivent-ils ? Comment supportent-t’ils, eux et leur grise mine, cette vie ? »

Je me suis assise sur le banc, j’avais 13 minutes à attendre ce bus 39 destination Gare du Nord. 13 minutes pour les observer et comprendre. Pour me souvenir. Lire la suite

La La La land

Copy of Post blog #2-17.png

Oh la la ! Ca faisait longtemps ! Un billet 100% musique inside ! Et pas n’importe laquelle. Vous savez que je fais plutôt dans l’alternatif. Là, je crois que j’ai fait fort ! Nous partons aujourd’hui en Islande.

Ah. Oui. Et désolée pour le jeu de mots. Pas d’ode à Ryan et Emma. Non. L’unique raison est que je n’ai pas encore vu le film. Mais je ne manquerai pas de vous en faire un, tant je sais que je vais tomber amoureuse dans la seconde. #CoeurDeBeurre #ComedieMusicaleAddict #DemoisellesDeRochefortEtConsorsTeam Lire la suite

Eperdument

Copy of Post blog #2-15.png

Dans la voiture qui me ramenait mardi soir vers le lieu de ma naissance, je faisais connaissance avec V, une petite cousine que j’avais jusque-là que peu vue. Une jolie pré-ado accrochée à sa tablette et à son téléphone, qui s’effarouche quand les hautes autorités lui demandent de se déconnecter maintenant parce qu’il est tard et qu’il faut essayer de dormir un peu. Pour palier à la frustration engendrée par cette déconnection forcée, nous avons parlé cinéma. V. adore les films romantiques, pour les sentiments d’abord mais aussi pour la morale (sic). La morale dans Twilight, dans Nos étoiles contraires, la morale encore dans Ghost ou dans Dirty Dancing. Pour chaque film qu’elle me décrivait, elle finissait par me livrer, avec ses mots suffisamment érudits, son analyse des affres ou des beautés de la Nature Humaine. Lire la suite